2016-chevrolet-silverado-2500hd (1)

Lorsque le pont de Brooklyn a été construit au 19e siècle, l’ingénieur en chef John Roebling voulait s’assurer qu’il n’y avait pas de doute sur la tenue de ce pont. En conséquence, le pont a été conçu pour résister à des contraintes six fois supérieures à la normale.

 

Tout ceci pour dire qu’à priori, le Chevrolet Siverado 2500 HD devrait pouvoir emprunter ce pont sans problèmes. Raté car avec ses 7752 kg, il irait à la baille à coup sûr ! Cette camionnette ultra-robuste repousse les limites de taille acceptable dans toute la ville qui se respecte. Trouver une place en ville à bord de ce paquebot n’est pas une sinécure et il y a de quoi se prendre pour King Kong !

Conséquence, ou pas, de ce poids pachydermique, Chevrolet a annoncé cette semaine arrêter la production de ce mastodonte. Il n’y avait décidément pas de fumée sans feu !

Tout d’abord, peu de véhicules en vente regardent semble aussi macho que ce pick-up. Mâchoire carrée, énorme roue, voie caverneuse, benne conséquente, l’image n’est pas usurpée.

Et malgré le fait que le Silverado soit le moins attrayant de lourds camions de ramassage des Big Three, il n’est pas pour autant laid avec sa grille et ses petits phares. Il manque juste un peu de caractère par rapport aux Ram et Ford F-Series.

Grimpez à l’intérieur et le Silverado se rachète de belle façon. L’intérieur est de loin le meilleur de sa catégorie, les commandes sont parfaitement disposées, faciles à comprendre et faciles à trouver.

À une époque où de plus en plus de constructeurs automobiles se tournent vers les systèmes d’infodivertissement avec écran tactile, les grands boutons caoutchouteux sont un plaisir à utiliser. Cela dit, l’écran tactile Chevy MyLink ne fonctionne tout à fait bien, en grande partie parce qu’il laisse de nombreuses tâches importantes aux boutons.

La console centrale est assez grande pour embarquer un bébé et sa mère ! Ce Silverado et ses occupants ne seront jamais à court de branchements. Quatre prises AUX, jusqu’à six ports USB, une prise 110V à trois broches et un tapis de recharge sans fil pour les téléphones cellulaires sont disséminées un peu partout dans l’habitacle.

Et il y a plus que suffisamment d’espace pour les occupants. La banquette arrière est si large que trois adultes de taille moyenne assis l’un à côté de l’autre se frottent peine les coudes et il y a presque autant de place pour les jambes que dans une S-classe de Mercedes-Benz.

Les sièges sont revêtus de cuir brun doux, un système Bose est également disponible et les roues chromées de 20 pouces vont de paire avec les sièges chauffants et massants s’il vous plaît !

Mais vous devez prendre la route pour vraiment apprécier ce tueur à roulettes. Son moteur diesel Duramax délivre la puissance démentielle de 765 ch qui ne seront pas de trop pour mouvoir les 7 752 kg de ce beau bébé !

Les échappements de cet engin sont au moins aussi épais que les avant-bras de Dwayne Johnson, les chromes brillent au moins autant que Jean-Claude Vandamme dans les Expandables, le moteur claque au régime de ralenti comme c’est pas permis mais que voulez-vous, c’est ça, l’Amérique !

Ce moteur diesel contribue également à donner au Silverado une capacité de remorquage et de halage remarquable. Equipé du Duramax, il peut transporter plus de 2400 livres de remorquage et plus de sept tonnes e marchandises ! Ce Chevy pourrait également embarquer un éléphant dans sa benne en supposant que vous pouvez en trouviez un qui tiendra debout dans une remorque qui roule.

Et tandis que la plupart des camionnettes lourds sont connus pour leurs suspensions archaïques, elles doivent quand même être suffisamment rigides pour supporter ce chargement imposant. Mais dans le cas du Silverado, les suspensions sont aussi prévenantes que douces.

Une chose inattendue sur la conduite du Silverado, il s’est avéré être étonnamment facile à garer. Une véritable prouesse quand on voit le gabarit monstrueux de l’engin. Reste à savoir si la ville est le milieu le plus adapté pour lui, on peut quand même en douter !

 

 

Tags: