C’était attendu, encore fallait il le faire et Toyota sait mieux que quiconque que rien n’est jamais gagné au Mans tant que le drapeau à damiers n’est pas baissé. 27 ans parès Mazda, Toyota devient le second constructeur japonais à remporter la classique mancelle emmenant avec lui Fernando Alonso, sevré depuis trop longtemps de victoires en Formule 1. L’espagnol va pouvoir maintenant s’attaquer à la troisième course qui compose la non officielle mais prestigieuse double couronne, les 500 milies d’Indianapolis, peut être dès l’an prochain car il se murmure qu’Alonso pourrait laisser tomber la F1 au profit de l’Indycar, cependant toujours avec McLaren en association avec Andretti, la plus puissante écurie de ce championnat.

Dans les autres catégories, les Rebellion LMP1 non hybrides ont pris les troisième et quatrième places devant la première LMP2, la Oreca Gibson du team GDrive notamment pilotée par Jean-Eric Vergne. En GTE Pro, Porsche réalisent un impressionnant doublé devant la Ford GT du régional de l’étape Sébastien Bourdais. Porsche l’emporte également en GTE Am avec la 911 du team Proton Dempsey Racing.

Tags: