En 1976, Ford présentait sa Fiesta, première citadine et traction avant de la vénérable marque américaine qui laissait le segment des citadines sous la domination des français et de Fiat. Connu sous le projet Bobcat, cette Fiesta allait être le plus beau succès de Ford Europe qui se contentait, jusque là, de banales berlines à propulsion. Histoire d’une révolution en images.

fiesta 1
La Fiesta telle qu’elle apparut à son lancement avec des jantes en alliage léger, rares à l’époque, sur cette finition Ghia.

fiesta 2
Pare-choc en acier peint, simples jantes en tôle, pas de baguettes latérales, la Fiesta d’entrée de gamme se contentait d’un quatre cylindres de 1 litre et 40 ch.
fiesta 3
La Fiesta de première génération sous l’apparence qu’on lui connaissait à la fin des années 70.
fiesta 4
Cette photo permet de tirer un trait entre le célèbre Model T et la Fiesta, conçue comme la nouvelle voiture universelle de Ford. Comme plus tard pour l’Escort et la Mondeo, de telles ambitions devront être revues à la baisse. Dès 1980, la Fiesta se retire du marché nord-américain, encore peu friand de petits gabarits.
fiesta 5
Le haut de gamme de l’époque, la Ghia, enrichie d’une sellerie velours, d’un toit coulissant, d’une peinture métallisée, de jantes en alliage léger du même dessin que celles dont bénéficiait la Taunus et la Granada. Sans oublier les fameux écussons sur les ailes avant.
fiesta 6
Le poste de pilotage d’une Ghia : e conducteur a droit au volant à quatre branches, à un compte-tours, à l’horloge, aux tapis, au velours et aux parements de Formica.
fiesta 7
En finition intermédiaire, la Fiesta a droit aux pare-chocs inoxydables, aux rétroviseurs et aux entourages de vitre chromés ainsi qu’à un enjoliveur de jante.
fiesta 8
La toute première esquisse enregistrée sous le projet Bobcat fut tracée par le styliste Erskine en une soirée, juste à temps pour illustrer la cause que venait plaider à Dearborn les responsables de Ford Europe.
fiesta 9
Ebauche de style datée de 1972.
fiesta 10
Ebauche de style datée de 1972.
fiesta 11
Ebauche de style datée de 1974.
fiesta 12
Une maquette de Bobcat dont la silhouette n’est pas sans rappeler l’Opel Kadett.
fiesta 13
Prototype Ghia réalisé à Turin.
fiesta 14
La Voiture Bleue dessinée par Ghia.
fiesta 15
Mini Mite de décembre 1972.
fiesta 16
Mini Mite de décembre 1972.
fiesta 17
Mini Mite de décembre 1972. On remarque la forte influence des conceptions américaines en matière de style, avec des jantes accessoires et des feux très typés US. Le hayon n’est pas encore l’ordre du jour.
fiesta 18
Croquis Ford Fiesta.
fiesta 19
Croquis Ford Fiesta.
fiesta 20
Les projets anglais, allemands, italiens et américains subissent une première confrontation.
fiesta 21
Les projets anglais, allemands, italiens et américains subissent une première confrontation.
fiesta 22
La synthèse de toutes ces propositions donne lieu à un premier consensus autour de cette silhouette en 1974. Très peu de modifications interviendront d’ici au lancement de la fabrication.
fiesta 23
La Fiesta, ornée d’un entourage de calandre chromé et de butoirs de pare-choc non retenus pour la série, achève une séance de mise au point en Allemagne. Avant l’ère de l’électronique bon marché, il fallait une voiture suiveuse de ce type pour recueillir les données. Ici, il s’agit d’une Taunus 20M.
fiesta 24
Très vite, les Britanniques ont droit à une série spéciale signée Loewe, le célèbre maroquinier.
fiesta 25
La Ghia Corrida a été le premier concept-car sur base Fiesta présenté au Salon Automobile de Turin en novembre 1976, l’année même du lancement de la Fiesta. Corrida signifie combat de taureaux et le Corrida Concept était la vision de Ghia d’une nouvelle voiture de sport avec toute une gamme d’équipements de sécurité.
fiesta 26
La Corrida présente des portes à ouverture pneumatique, des phares escamotables et un coffre à bagages articulé par le bas.
fiesta 27
Ghia Prima, Turin 1976. Elle résulte d’une collaboration entre les stylistes de Ford et les carrossiers de Ghia. Le thème est la permutation des éléments du toit : elle peut ainsi devenir un pickup, break, coupé ou une berline deux portes.
fiesta 28
Ghia Pockar, 1980. Pockar signifie voiture de poche. Petit, étroit mais haut, ce concept visait une utilisation efficace de l’espace. Il était prévu pour accueillir quatre occupants et leurs bagages. Sous sa livrée beige, il présente des portes en deux éléments séparés horizontalement. La partie supérieure de la porte s’ouvre de façon classique et la partie inférieure à la manière d’un hayon. La Pockar intègre des casiers à bagages dans les panneaux de portes extérieurs. Le siège arrière peut être replié à plat pour charger des articles encombrants. Une Toyota iQ avant l’heure !
fiesta 29
La Fiesta adaptée aux normes américaines, gros pare-chocs et clignotants latéraux notamment, affronte la presse spécialisée américaine pour la première fois en 1977. L’accueil sera favorable mais les ventes décevantes.
fiesta 30
La Fiesta ne traverse pas l’Atlantique sans ses pare-chocs conçus pour absorber des impacts jusqu’à 5 mph, sans ses phares Sealed Beam, sans ses feux de position latéraux ni sans son 4 cylindres 1.6l dit Kent.
fiesta 31
La Fiesta figure dans la gamme américaine de Ford Motor Company pour l’année modèle 1978. Elle est sensiblement plus menue que la plus petite des Ford de l’époque, la Pinto, conçue pour donner la réplique à la Chevrolet Vega. Les Américains la trouveront trop frêle à leur goût. La Fiesta quittera la scène en 1980, année de lancement de l’Escort américaine.
fiesta 32
Ford Fiesta MkI
fiesta 33
Les passionnés de compétition pouvaient également retrouver l’esprit de la Fiesta au Monte Carlo grâce à un kit spécialement développé et dérivé du rallye, disponible chez les concessionnaires Ford. La base de la conversion était le moteur 1.3 litre de 66 ch qui pouvait être poussé à 75 ch pour offrir des performances plus brillantes avec des carburateurs Weber double corps ainsi qu’un collecteur et un silencieux d’échappement modifiés. Le moteur était spécialement abaissé de 25 mm et l’ensemble complété par des tirants de suspension modifiés et des plaquettes de frein sport.
fiesta 34
La XR2 fut préfigurée par la Super S, Supersport en Grande-Bretagne, une version 1.6 litre de 84 ch lancée en 1981.
fiesta 35
En 1979, la Fiesta participe au Rallye de Monte Carlo avec au volant la future superstar finlandaise Ari Vatanen.
fiesta 36
En 1981, Valence célèbre sa millionième Fiesta.
fiesta 37
En mars 1981, Ford célèbre la sortie de chaîne de la deux millionième Fiesta produite en Europe.
fiesta 38
Pour Ghia, les possibilités d’un coupé citadin étaient toujours d’actualité au début des années 1980. Le résultat de cette étude est le Ghia Shuttler 1981. Basé sur la plate-forme Fiesta, le Shuttler offre une longueur de 196 cm. Ce coupé citadin deux portes présente une finition anthracite métallisée avec des bandes couleur orange vif. A l’intérieur, le tissu gris et marron reprend par des bandes oranges, le thème de la peinture extérieure. Les vitres latérales montées en affleurement – plus des coques de rétroviseurs carénées – constituent des caractéristiques de pointe. Les ouïes d’évacuation d’air arrière sont situées entre les blocs-feux arrière du Shuttler et sa bande colorée latérale. Notez que la face avant présente un certain air de famille avec la future Sierra.
fiesta 39
Reposant sur l’architecture de la Fiesta XR 2, la Ghia Barchetta est un concept de pointe d’un modèle sport deux places, une niche de marché intéressante à l’époque. La Barchetta a été inspirée par les barchettas des années 1950. Elle caractérisait le potentiel de Ford de créer une voiture de sport abordable, amenant même les passionnés d’automobiles en Europe à se demander si elle serait produite en série. Cette silhouette a fortement inspiré la Ford Capri destinée au marché australien, distribuée également aux USA à la fin des années 80.
fiesta 40
Projet de série spéciale ? Délire d’artiste commandité par Ford ? L’histoire n’a pas retenu les raisons de ce modèle…
fiesta 41
Vue fantôme de la Fiesta Ghia de 1976.
fiesta 42
Deux générations de Fiesta à Cologne.
fiesta 43
Nell McAndrew pose entre les deux Fiesta.
fiesta 44
Trente ans après, Ralf Lindler, contremaître à l’usine Ford de Cologne, consulte des clichés d’époque illustrant les premières Fiesta produites en série ainsi que les versions inscrites à l’origine au catalogue.
fiesta 45
Les Britanniques réclament une version utilitaire aux flancs tôlés, afin de tirer profit de la réglementation fiscale. C’est chose faite en mars 78 avec la Fiesta Van. Ses descendantes figurent aujourd’hui au catalogue anglais.
fiesta 46
Ford présente la Fiesta II en septembre 1983.
fiesta 47
La seconde génération apparaît en 1983. La XR2 se démarque par un bouclier, des élargisseurs d’ailes et un aileron de hayon exclusifs.
fiesta 48
Le capot et les ailes composent un avant plus doux qui va de pair avec des phares et des clignotants inédits. L’arrière évolue plus discrètement avec un nouvel embouti de hayon.
fiesta 49
Non seulement ces éléments donnent à la Fiesta un air de famille avec sa grande soeur Escort II restylée, mais ils améliorent également son aérodynamique qui passe d’un Cx de 0.42 à 0.40.
fiesta 50
Ford Fiesta MkII, 1983.
fiesta 51
1983, Fiesta 1.6D. La seconde génération a droit à un moteur Diesel 1.6 litre de 54 ch. La Fiesta est ainsi le seul véhicule de sa catégorie à offrir ce type de motorisation. Homologuée pour une consommation de 3.8 litres/100 km à 90 km/h constant, elle devint l’un des véhicules les plus économiques au monde, ce qui a été confirmé rapidement après sa sortie par des tests comparatifs dans les médias.
fiesta 52
En 1986 apparaît une transmission automatique CTX à variation continue.
fiesta 53
En 1983, la planche de bord évolue elle aussi sensiblement.
fiesta 54
1989, naissance de la troisième mouture de la Fiesta. La caisse est inédite, les évolutions de style et de performances sensibles. Et pour la première fois, la Fiesta est livrable en 5 portes. Le fait qu’elle possède de faux airs de Peugeot 205 n’est certainement pas dû au hasard…
fiesta 55
La nouvelle finition Ghia débute avec des pare-chocs noirs qui se prolongent sur les flancs. Notez les baguettes chromées, les vitres teintées, les enjoliveurs spécifiques et le toit vitré optionnel.
fiesta 56
C’est la grande période des enjoliveurs de roue intégraux peint d’un surprenant blanc nacré.
fiesta 57
La Fiesta Urba, 1989, était censée offrir tout ce que recherche un client quand il fait ses courses en voiture en ville.Ce concept-car urbain comporte deux portes côté accotement et une porte de l’autre côté ainsi que des aides au stationnement, une commande d’ouverture de porte de garage intégrée, un réfrigérateur dans le coffre et des solutions de rangement innovantes.Dans sa finition dans une nuance de jaune, la Fiesta Urba est séduisante. La tonalité intérieure est également principalement jaune avec des matériaux gris contrastants et des couleurs vives.
fiesta 58
Ford Fiesta Urba, 1989.
fiesta 59
Fiesta Bebop, 1990. La modularité de la Fiesta a été le thème qui a présidé à la création de la Fiesta Bebop en 1990. Ce concept sur base Fiesta est un pickup dynamique, destiné aux conducteurs plus orientés sport.
fiesta 60
Fiesta Bebop, 1990
fiesta 61
Le Concept Ghia Zig a été présenté en 1990 avec le Ghia Zag. Dans sa finition noire Mica, la barquette deux places aérodynamique contrastait avec la finition blanc brillant du Zag, un concept sport multi-usages.
fiesta 62
Futuriste, pratique et polyvalent, le Ghia Zag est un concept sport multi-usages similaire à une petite fourgonnette. Elle offre une certaine fonctionnalité, lui permettant de faire varier sa capacité de transport de passagers ou de charges. Elle est dotée en plus d’une galerie de pavillon repliable.
fiesta 63
Le Zig présentait un saute vent inspiré des voitures de sport du passé. A l’intérieur, les sièges bleu vif avec des inserts vert néon constituent un contraste visuel saisissant par rapport à l’extérieur en noir Mica. Le tableau de bord futuriste reprend le même thème de coloris.
fiesta 64
1990. Ford Fiesta XR2i.
fiesta 65
1991. Fiesta Cup Racing : une formule monotype de promotion qui connut son heure de gloire en Allemagne.
fiesta 66
1992. Ford Fiesta RS 1800.
fiesta 67
Ford Fiesta MkIII.
fiesta 68
1989. L’artiste originaire de Cologne HA Schult permet à la Fiesta de s’envoyer en l’air dans le cadre d’une exposition mémorable.
fiesta 69
1989. L’artiste originaire de Cologne HA Schult permet à la Fiesta de s’envoyer en l’air dans le cadre d’une exposition mémorable.
fiesta 70
1989. L’artiste originaire de Cologne HA Schult permet à la Fiesta de s’envoyer en l’air dans le cadre d’une exposition mémorable.
fiesta 71
La quatrième génération est lancée en 1996. Ces nouveaux modèles, en fait, un gros restylage, sont animés par les moteurs en alliage Zetec SE, tout d’abord la version 1.25 litre de 75 ch suivie de la version 1.4 litre de 90 ch. Une version à faibles rejets polluants du moteur essence 1.3 litre de 60 ch baptisée Endura-E et le moteur diesel Endura-D 1.8 litre de 60 ch viennent compléter la gamme des motorisations. A noter que Mazda, alors propriété de Ford, commercialisera un clone de cette Fiesta sous le nom de 121.
fiesta 72
Ford Fiesta MkIV, 1996.
fiesta 73
Le Ghia Lynx Concept a été révélé lors du Salon Automobile de Genève 1996. Ce coupé sport deux portes élancé est doté d’arceaux fixes exclusifs qui forment le bâti des vitres latérales et les guides d’un toit rétractable. Lorsque celui-ci est rangé dans le compartiment arrière, le Ghia Lynx est un cabriolet sport.Basé sur la nouvelle Fiesta de cette époque, le Ghia Lynx a été proposé pour une production en petite série. Son empattement a été considérablement accru par rapport à la Fiesta standard et sa silhouette affinée et abaissée. Il est chaussé de jantes en alliage à cinq rayons et pneus de 17 pouces.L’intérieur partage de nombreux éléments avec la Fiesta de série de l’époque.
fiesta 74
Ford Fiesta Van, 1996.
fiesta 75
Ford Courrier, 1996.
fiesta 76
La version fourgonnette Courrier profite elle aussi de la remise à niveau de 96.
fiesta 77
Au Mexique et en Amérique Latine, une variante pick-up affronte le dérivé similaire conçu par GM Chevrolet sur base d’Opel Corsa. Elle fut préfigurée par le Concept Courier F1.
fiesta 78
Présenté lors du Salon Automobile de Chicago en 1998, le Ford Libre Concept a constitué une autre approche utilisant l’architecture de la Fiesta pour créer un cabriolet sport étonnant. Le Libre Concept présente une deuxième porte articulée à l’arrière permettant l’accès aux places arrière. Son extérieur rouge met en valeur son intérieur en cuir crème. Le design extérieur reprend le langage New Edge de Ford avec des projecteurs en goutte d’eau et une importante calandre inférieure. Il est chaussé de jantes en alliage à cinq rayons avec pneus Pirelli P-Zero de 17 pouces.
fiesta 79
Préfigurant clairement la Ford Streetka, le Ghia Saetta Concept a été présenté au Salon Automobile de Turin en 1996. Il présente un design extérieur New Edge réalisé en panneaux de fibre de carbone. Son architecture repose sur la technologie Fiesta afin de pouvoir être transformé en véhicule de série.Dans sa livrée bleu électrique, cet étonnant concept-car présente un arceau central qui relie la traverse supérieure du pare-brise à un bâti massif de couleur argentée qui renforce son look et fait également office d’arceau de protection. Des panneaux en verre amovibles forment le toit.L’intérieur du Saetta est à la fois futuriste et traité par des lignes marquées. Les designers étant moins concernés par la possibilité de fabrication de l’intérieur ont créé des formes exclusives, apportant des couleurs vives avec un bleu électrique et un gris argenté dominants.
fiesta 80
Ghia Seatta, Turin 1996.
fiesta 81
Lors du Salon automobile de Francfort en 2001, Ford révèle la cinquième mouture de la Fiesta. La caisse et les trains roulants sont inédits.
fiesta 82
Lancé lors du Salon de Birmingham en 2002, le RallyeConcept représentait la vision de Ford d’une future voiture de rallye sur base Fiesta pour s’aligner dans les rallyes nationaux et internationaux Super 1600, y compris dans le Championnat du Monde des Rallyes Junior de la FIA. La plate-forme était celle de la Fiesta trois portes.
fiesta 83
Fiesta ST 150 ch de 2005.
fiesta 84
La Fiesta MkV bénéficie d’un restylage fin 2005.
fiesta 85
En 2005, la Ford Fiesta adopte une nouvelle planche de bord.
fiesta 86
Fiesta Van réservée au marché britannique.
fiesta 87
Ford Team RS.
fiesta 88
Au Salon de Francfort 2007, Ford annonce assez précisément la prochaine génération de Fiesta avec le concept-car Verve.
fiesta 89
Totalement inédite, la Ford Fiesta MkVI est dévoilée au Salon de Genève 2008 dans sa version de série, en carrosserie 3 ou cinq portes.
fiesta 90
Totalement inédite, la Ford Fiesta MkVI est dévoilée au Salon de Genève 2008 dans sa version de série, en carrosserie 3 ou cinq portes.
fiesta 91
Totalement inédite, la Ford Fiesta MkVI est dévoilée au Salon de Genève 2008 dans sa version de série, en carrosserie 3 ou cinq portes.
fiesta 92
Visées mondiales obligent, la Ford Fiesta est déclinée en version tricorps pour les marchés chinois et américain.
fiesta 93
Tradition oblige, la Ford Fiesta est déclinée en version Van au Royaume-Uni.
fiesta 94
En 2012, la Fiesta est restylée. Elle adopte une nouvelle face avant façon Aston Martin, ainsi que de nouveaux moteurs trois cylindres EcoBoost.
fiesta 95
La sportive Fiesta ST adopte un quatre-cylindres 1.6 de 182 ch.
fiesta99
Remplaçante de la Fiesta S, les Red et Black Edition ont une vocation sportive. Plus sages que la ST, elles adoptent le trois-cylindres essence turbo 1.0 EcoBoost poussé à 140 ch. Son rendement est exceptionnel pour un bloc de cette taille.

Photos ©Ford et ©Ghia

 

Tags: