audi_q5_2012_54e21-1200-800

Jusqu’à peu, il fallait lâcher au moins 25 000€ pour s’offrir un Audi Q5 ou un Q7 d’occasion. Aujourd’hui, on en trouve bien en dessous de ce prix. Certes, ils auront des kilomètres mais pour qui en fera un usage pour les loisirs, c’est un très bon choix.

Pour moins de 20 000 €, on trouve des modèles de 2008 à 2010 mais aussi quelques 2011. Et ce, dans les quatre niveaux de finition, Ambiente, Ambition Luxe, S-Line et le haut de gamme Avus. Les kilométrages vont de 120 000 à plus de 200 000 km. Côté moteurs, c’est du solide tant en 3.0l qu’en 2.0l. Ce dernier, en majorité en 170 ch, n’est d’ailleurs pas affecté des soucis de volant moteur, de turbo et d’injection qu’ont connu d’autres modèles du groupe, notamment en 143 ch.

En diesel, s’il y a beaucoup de 2.0l TDI 143 et 170 ch, on répertorie aussi des 3.0l TDI 240 ch. Par exemple, une version Avus de 2009, à boîte S-Tronic, avec 203.000 km au compteur, affiché à 17 900€. Soit le prix d’un 2.0l TDI 170 Ambition Luxe de 2009 et 160 000 km ou d’un 2.0l 143 Ambiente ayant parcouru près de 180 000 km. Dès lors pourquoi se priver de l’excellence en finition et du summum en motorisation ?

Pour les essence, les Q5 sont rares et chers. Les quelques versions proposées, 2.0l TFSI 180 et 211 ch, ne sont ni bon marché ni franchement négociables du fait de leur faible présence en occasion. Il faudra prévoir au moins 17 000 €.
Des modèles de 2006 et 2007, 95% en diesel et dans les mêmes finitions que le Q5 et à des kilométrages identiques ont été vendus à 17 000€. Répétons qu’un fort kilométrage n’est pas un soucis sur ces grosses bêtes si elles ont été révisées dans le réseau, point à vérifier impérativement. Si vous roulez peu, vous aurez encore de belles années à partager.

Le 3.0l de 233ch, seul TDI des modèles 2006-2007, n’est disponible qu’en finition Avus à l’équipement pléthorique. Sous le capot du Q7, dès janvier 2008, le 240 ch s’affiche en petit nombre dans les annonces et coûte de 1500 à 2000€ plus cher. Soigneusement entretenus, ces modèles vieillissent bien, la peinture est d’excellente facture et l’intérieur est ce qui se fait de mieux en finition, à condition d’oublier l’ambiance qui n’est pas d’une folle gaieté.

Tags: