En Russie, ils doivent en avoir marre de leurs sinistres Lada et du coup, ils se sont mis à fabriquer des engins pour le moins curieux…

Cardi Curara : la Cardi Curara est présentée à l’occasion du Mondial de l’Auto 1998. Son design particulier ne laisse pas indifférent. Sous son capot se cache un V12 de 300 ch d’origine BMW, le même que celui de la Série 8 génération E31.
Aurus Senat Limousine : l’Aurus Senat Limousine est une voiture spécialement créée pour le président russe Vladimir Poutine. Entièrement blindée, elle pèse  de 6 500 kg et dispose d’un V8 de 600 ch.
Avtoros Shaman 8×8 : avec son volant en position centrale, il peut faire penser à une sportive mais à cause de son poids démesuré, il ne peut pas dépasser les 70 km/h…
Lada Revolution : la Revolution est un concept de voiture sportive présenté par Lada à l’occasion du salon de Francfort 2003. Cette monoplace dispose d’un moteur 1.6 de 215 ch et est capable de passer de 0 à 100 km/h en 6.5 secondes.
Lada Revolution 3 : cinq ans après la Révolution 1, Lada présente la Révolution 3, une GT aux lignes sportives. Sous son capot, on retrouve un 4 cylindres Renault de 245 ch qui lui permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 5.9 secondes.
Bilenkin Vintage : cette voitures aux lignes rétro cache en réalité une BMW série 3 E92. Elle est réalisée par Bilenkin, grand spécialiste russe de la restauration de voitures anciennes.
Lada Tarzan 2 : produite entre 1999 et 2006, la Lada Tarzan 2 est un Lada Niva avec une carrosserie de Lada 111/112. Cette quatre roues motrices était fabriquée sur commande.

TagAZ Aquila : avec l’Aquila, le constructeur russe TagAZ souhaite proposer un coupé sportif à bas prix. Pour le design, c’est raté. De plus, pour ne rien arranger et réduction des coûts oblige, sous son capot pas de gros moteur mais un banal et obsolète 1.6 d’origine Mitsubishi développant 107 ch.

Marussia B1 : avant de racheter l’écurie Virgin de Formule 1 en 2010, cette firme a créé une supercar 100 % made in Russie. Avec sa structure en aluminium et son V6 de 420 ch, elle est loin d’être ridicule, ses performances l’attestent avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3.2 secondes.
Marussia B2 : la B2 est une évolution stylistique de la B1. Moteur et châssis sont identiques. Elle est présentée en 2009 à l’occasion du salon de Francfort.
Derways Cowboy : ce 4×4 au nom ridicule pour une voiture russe est un pur produit moscovite. C’est une création de l’entreprise Derways qui le présente en 2003 et même à l’époque, son style laissait pour le moins dubitatif… pour rester poli. En plus, la mécanique était un anémique diesel Peugeot de 90 ch.
Zil-41052 : si vous voulez vous offrir un petit morceau d’histoire soviétique, cette limousine est faite pour vous. La Zil 41052 était la voiture de Mikhail Gorbachev et Boris Yeltsin. Elle était utilisée par le gouvernement russe entre 1989 et 2007. Entièrement blindée, elle pèse 5.5 tonnes.

GAZ GL-1 : c’est une voiture d’avant guerre destinée à battre des records de vitesse. En 1940, elle bat le record d’URSS avec 161.9 km/h. Malheureusement, elle disparut pendant la guerre, probablement dans un bombardement de l’armée allemande. Une réplique sera construite en 2010.
Moskvitch 400 : en 1947, le constructeur Moskvitch produit la 400 qui n’est ni plus ni moins qu’une Opel Kadett rebadgée. En effet, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’union soviétique demanda les plans de la Kadett à Opel en réparation de l’effort de guerre. Opel étant à l’époque déjà la propriété de General Motors, cela explique pourquoi cette automobile soviétique a des airs de voiture américaine capitaliste et décadente.
Lada Niva pick up : le Lada Niva était un très bon petit 4×4 qui connut plusieurs déclinaisons, cabriolet, ambulance et même pick up. Il sera produit en 1993 et 1995.

Lada Niva Big Foot : sans commentaire !

Lada Largus : derrière les traits de ce break, la Dacia Logan MCV est facile à reconnaître. Renault détenant 25 % de Lada, ce rebadgage grossièrement réalisé n’est pas une surprise.
Lada Peter turbo concept : ce concept est sorti en 2000 et les designers se sont focalisés sur l’aérodynamisme, voilà pourquoi ses lignes peuvent rappeler la Toyota Mirai, ce qui n’est pas un compliment.
Lada Oka : cette citadine date de la fin des années 80 et du début des années 90. Elle sera même produite jusqu’en 2006 par la société ZMA et peut revendiquer sans problème le titre de voiture la plus laide du monde. Un habitude chez les russes.
Lada BA3 X : ce concept était un projet de fourgonnette à 7 places réalisé par Lada en 1990. Heureusement, ce concept ne passera jamais le cap de la série.
Tags: