Un foetus de 36 ans
Un foetus de 36 ans : en Inde, les médecins ont retiré un fœtus à une femme de 60 ans tombée enceinte à 24 ans. A l’époque, cette femme originaire d’une région rurale était terrifiée à l’idée d’être opérée pour une grossesse extra-utérine, préférant des médicaments contre la douleur. Les maux ont progressivement réapparu, l’obligeant finalement à se rendre dans un hôpital de Nagpur. Les médecins, qui craignaient un cancer, ont découvert sur les radios un squelette encapsulé dans un sac calcifié.
sangsue
Une sangsue dans le nez : de retour à Edimbourg après un voyage passant par le Vietnam, Daniela Liverani, 24 ans souffrait de saignements de nez persistants. Pensant qu’il s’agissait d’un vaisseau sanguin éclaté, elle a remarqué que, lorsqu’elle tentait d’enlever le caillot de sang, la masse sanguinolente se glissait à l’intérieur de sa narine. « Quand j’étais sous la douche, elle sortait jusqu’à ma lèvre inférieure et je pouvais la voir », a-t-elle relaté. Aux urgences, un médecin armé d’une pince a réussi à attraper une sangsue qui, sans son intervention, se serait dirigée vers le cerveau.

cervelet
Née sans cervelet : une Chinoise a atteint l’âge de 24 ans sans que personne ne réalise qu’il lui manquait une partie du cerveau. Cette anomalie a été découverte après son hospitalisation pour des vertiges et des nausées. La patiente a expliqué ses difficultés pour parler et marcher, fonctions qu’elle n’a acquises qu’à l’âge de 6-7 ans. L’imagerie médicale a montré qu’il lui manquait le cervelet, qui représente 10 % du volume total du cerveau mais qui contient 50 % des neurones. La cavité contenait du liquide céphalorachidien.
232 dents
Il avait 232 dents : fils de pauvres villageois indiens, Ashik Gavai s’est fait retirer 232 dents à 17 ans. Sept heures d’opération ont soulagé les douleurs causées par une tumeur bénigne ayant généré une poche sur une molaire. « Nous avons dû procéder avec des ciseaux et un marteau pour ouvrir la mâchoire. De petites perles ont commencé à émerger » a commenté Sunanda Dhivare-Palwankar, doctoresse au centre dentaire du J.J Hospital de Bombay. L’affection se nomme Complex composite odontoma.
concetta
Cent fois plus coloré : la peintre américaine Concetta Antico peut percevoir cent fois plus de couleurs que la moyenne des gens. Grâce à son éducation artistique ? Pas seulement. En raison d’une mutation génétique: elle possède non pas trois mais quatre types de cônes dans la rétine. Un tétrachromatisme qui lui en fait voir de toutes les couleurs : 100 millions de nuances au lieu de 1 million. « Sur les contours, je verrai de l’orange ou du rouge, ou du violet dans l’ombre », a expliqué l’artiste.
nez dos
Un nez dans le dos : huit ans après l’injection de cellules issues de son nez dans sa colonne vertébrale, une américaine a constaté une excroissance sécrétant dans son dos une sorte de mucus. La jeune femme, paraplégique après un accident, avait subi une autogreffe dans l’espoir de retrouver l’usage de ses jambes. Les médecins de l’Hôpital Egas Moniz de Lisbonne voulaient régénérer les liaisons nerveuses entre son cerveau et ses jambes. Résultat : une protubérance de 3 cm en forme de nez, avec des cartilages et des nerfs sans rapport avec la colonne, qui lui a été retirée par un neurochirurgien de l’Université de l’Iowa.
parents
Trois parents biologiques : un traitement inédit contre l’infertilité a fait qu’Alana Saarinen porte l’ADN de trois personnes. Elle a bien une mère, Sharon, et un père, Paul, mais si un ovule altéré de sa mère a été fécondé par des spermatozoïdes du père, il contenait aussi du liquide transféré à partir d’une femme plus jeune. La mère avait essayé pendant dix ans de concevoir un enfant in vitro, avant d’adopter la procédure de transfert cytoplasmique à l’Institut Saint Barnabus, aux Etats-Unis, pour éviter la transmission d’une maladie mitochondriale.

Source

Tags: