Après une présentation succincte, Citroën en montre beaucoup plus sur sa nouvelle compacte qui remplacera le C4 Cactus qui n’a guère connu de succès malgré un concept intéressant. Cette C4 suit la même tendance avec une esthétique forte qui certes, ne plaira pas à tout le monde mais qui a le mérite d’en faire une vraie Citroën à la personnalité très marquée, contrairement à la C4 de seconde génération.

A bord, nous retrouvons cette impression de modernité avec une planche de bord haute dont l’emplacement des aérateurs latéraux rappelle le C5 Aircross, ce qui n’est pas un hasard, Citroën désirant visiblement surfer sur le succès des SUV en mélangeant les genres avec cette C4. Dès l’entrée de gamme, les compteurs sont numériques avec une dalle de 5 pouces à la présentation simple et non personnalisable. Le système d’info-divertissement passera par un écran tactile qui atteindra 10 pouces dès la finition Feel Pack.

Comme signalé auparavant, cette C4 sera disponible en version électrique, rendue possible grâce à la plate forme de la Peugeot 208 sur laquelle elle est conçue. Les versions thermiques seront équipées du désormais très connu trois cylindres Pure Tech en versions 100, 130 et 155 ch. Le diesel sera encore de la partie avec le quatre cylindres 1.5l Blue HDI décliné en 110 et 130 ch.

La C4 sera fabriquée dans l’usine espagnole de Madrid où elle prendra la place du C4 Cactus qui poursuivra sa carrière en Amérique du Sud. Les prix seront dévoilés fin août à l’ouverture des commandes. Les premières livraisons sont attendues pour la fin 2020.

Tags: