Médecins sans frontières a mis en place un plan d’urgence pour stopper la propagation de l’épidémie de fièvre hémorragique qui touche l’ouest de l’Afrique.

Le virus provoque des fièvres hémorragiques et tire son nom d’une rivière du nord de la République démocratique du Congo.
 Après une période d’incubation de deux à 21 jours, la fièvre hémorragique à virus Ebola se caractérise souvent par une brusque montée de température.
L’épidémie de fièvre qui sévit depuis le 9 février dans le sud de la Guinée est due au virus Ebola et a fait au moins 59 morts.
Des examens faits à Lyon ont permis d’établir qu’il s’agit de la fièvre Ebola, a indiqué à l’AFP le chef de la division prévention au ministère guinéen de la Santé, le Dr Sakoba Kéita.
Le virus Ebola se manifeste par une poussée de fièvre, la chiasse, des vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement.
Ebola figure parmi les virus les plus contagieux et mortels chez l’homme selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il n’existe aucun traitement ni vaccin.
Tags: