La date historique est le 16 novembre 1929 à laquelle Enzo Ferrari fonde la Scuderia Ferrari qui fait courir des Alfa Romeo parce que le jeune Enzo a commencé sa carrière en course automobile en tant que pilote Alfa puis parce qu’il est devenu chef d’équipe de cette même marque. La première approche de Ferrari chez Alfa a eu lieu à la Targa Florio en 1920 lorsque, après un petit intermède de compétitions avec Isotta Fraschini, le jeune Enzo a fait ses débuts avec Alfa Romeo en se classant premier dans sa catégorie et second au général. « J’ai gagné, entre les prix et tout le reste, 12 000 lires mais pour moi, ce qui comptait ce jour là est que j’avais fait mon entrée officielle dans l’équipe Alfa Romeo ». A partir de ce moment sa vie changea et de grands succès arrivèrent, d’avril 1924 à mai 1928, il remporta consécutivement toutes les courses auxquelles il participa.

La collaboration de Ferrari avec Alfa Romeo dura vingt ans jusqu’en novembre 1939. Il occupa les postes de pilote d’essais, de pilote, de collaborateur commercial et enfin de directeur du département Alfa Corse. En bref, Ferrari possédait Alfa Romeo dans les veines et le constructeur milanais n’a jamais vu chez ce jeune homme volontaire le germe d’un avenir terrifiant et concurrentiel.

En 1940, Enzo Ferrari quitte Alfa Romeo et fonde, dans l’ancien siège de la Scuderia Ferrari, la Auto Avio Costruzioni Ferrari dans le but de produire des machines outils, notamment des rectifieuses hydrauliques. Malgré un engagement de non concurrence qui, au moment de la séparation d’Alfa Romeo, interdisait pendant quatre ans à Enzo Ferrari de construire des voitures portant son nom, la société a également lancé l’étude et la conception d’une voiture de sport animée par un 8 cylindres de 1 500 cm3 nommée 815 qui a été construite en deux exemplaires et a participé à la Mille Miglia de 1940. Dès que Ferrari est parti, créant l’Auto Avio Costruzioni et la 815, la seconde guerre mondiale a éclaté et toutes les compétitions sportives ont été annulées. À la fin du conflit, la société prit le nom de Ferrari et conçut la 125 Sport à moteur 12 cylindres de 1 500 cm3 qui fut confiée à Franco Cortese. Elle fit ses débuts sur le circuit de Piacenza le 11 mai 1947 et deux semaines plus tard, remporta le Prix ​​de Rome. Depuis lors, la bataille avec Alfa Romeo devint féroce. Le 14 juillet 1951, la Ferrari de Froilan Gonzales gagna la course devant une Alfa Romeo au grand prix de Silverstone. Une victoire qu’aucun pilote de Ferrari n’a jamais oubliée et qui a marqué le début d’une nouvelle ère pour Maranello. Alfa Romeo a été battu pour toujours.

Parmi les voitures exposées à Maranello pour fêter les 90 ans de Ferrari, il y a Alfa Romeo 8C 2300 Spider et la SF71H, la monoplace avec laquelle Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen ont disputé le championnat de Formule 1 2018. Nous trouvons aussi la Ferrari 500 avec laquelle Alberto Ascari a remporté deux titres mondiaux consécutifs en 1952 et 1953 et la D50 de Juan Manuel Fangio, qui l’a conduit en 1956 à la conquête du quatrième de ses cinq titres mondiaux. Il y a également la Ferrari Dino 246 F1 avec laquelle Mike Hawthorn a remporté le championnat du monde de F1 en battant Stirling Moss d’un seul petit point ou encore la monoplace de John Surtees et la 312 T de 1975 pilotée par Niki Lauda, ​​sans oublier évidemment les voitures de Gilles Villeneuve et de Michael Schumacher.

Pour l’exposition Hypercars, les Ferrari les plus spéciales ont pour particularité qu’elles ont été produites en séries limitées et la prérogative principale d’Enzo Ferrari , l’ambition de fabriquer la meilleure voiture possible à ce moment là. Le résultat est à chaque fois une expression de la recherche la plus avancée et la technologie de pointe dans le domaine de l’automobile. Cette exposition offre l’opportunité d’admirer la GTO de 1984, les F40, F50, Enzo, LaFerrari et la P80/C, la dernière née du programme One-Off qui permet de créer des modèles uniques selon les souhaits du client. Présentée en avril dernier après quatre ans d’études, la P80/C est le seul exemplaire unique de l’histoire de Maranello conçu exclusivement pour la piste.

Tags: