Le festival annuel de la neige de Sapporo a longtemps été un aimant à touristes pour la préfecture la plus septentrionale du Japon, Hokkaido. Mais en 2020, après l’ouverture des festivités d’une semaine le 31 janvier au milieu des craintes d’une épidémie de coronavirus, la crise climatique a menacé l’avenir d’un festival qui attire chaque année plus de 2 millions de visiteurs. En décembre 2019, les chutes de neige étaient les plus faibles le long de la côte de la mer du Japon depuis que l’Agence météorologique a commencé à tenir des registres en 1961. Ce manque de neige, combiné à un temps exceptionnellement doux pour la saison, a compliqué l’organisation du festival. Cette année, les organisateurs ont dû se procurer et faire transporter la neige d’autres villes pour créer plus de 200 sculptures. Ce qui nous fait dire que cela n’arrangera pas le climat avec ces camions consommant et polluant énormément en faisant des rotations pour un festival qui aurait très bien pu évoluer vers d’autres thèmes au grand bénéfice de la planète.. et du public qui n’est pas idiot !

Tags: