Aux Etats Unis, le pick up F-150 est le modèle qui domine sans partage les palmarès de vente depuis des décennies. Logiquement, quand ce best seller fait peau neuve, c’est forcément un événement, même si les européens ont peu de chance de le croiser sur leurs routes car ce pick up reste réservé aux USA.

Après avoir innové avec une conception en aluminium sur la génération actuelle lancé en 2014, Ford a repris la même base pour cette 14ème édition. La carrosserie évoque naturellement l’ancienne mouture, même si les feux de jour à diodes qui encerclent les phares, le capot plus bombé, les nouveaux rétroviseurs et feux arrière ou e décor latéral chromé permettront de reconnaître cette génération. La calandre propose 11 dessins différents et peut se fermer quand les besoins de refroidissement sont faibles pour améliorer l’aérodynamique. Quant au format, il est toujours aussi démesuré vu de ce côté de l’Atlantique.

La planche de bord réserve des changements plus significatifs avec une instrumentation numérique de série ainsi qu’un large écran central, les deux allant jusqu’à 12 pouces sur les finitions hautes. Il y aussi du nouveau sous le capot. En attendant une version électrique déjà confirmée, le F-150 bénéficie d’une motorisation hybride, associant le V6 3.5 turbo essence à un bloc électrique de 47 ch et une petite batteriede 2 kWh. Ford affirme que l’énorme réservoir de 115 litres permettrait de parcourir plus de 1 100 km sans faire le plein.

Tags: