Peu de monde aurait parié sur la très bonne saison 2020 de McLaren pourtant équipée d’un moteur décrié, le V6 Renault. Il faut voir en cette nette amélioration des performances un duo de pilotes excellent, une refonte de l’écurie efficace avec en chef d’orchestre le britannique Andreas Seidl, ex-directeur de l’armada Porsche en endurance et par une monoplace réussie aérodynamiquement parlant et qui a mis la misère à la voiture de son motoriste… Peut être faut il voir dans ce regain de forme la non influence de Fernando Alonso, qui a même été débarqué de sa mise au placard sous la forme d’ambassadeur de McLaren, l’espagnol ayant la réputation parfois justifiée de diviser les personnes d’une équipe en ramenant tout à lui.

Bref, McLaren compte bien continuer sur sa lancée et au minimum finir à la même quatrième place au classement constructeurs avant de passer au V6 Mercedes en 2021. Toujours est il que les sponsors de plus en plus nombreux sur la carrosserie de la Papaye est un signe qui ne trompe pas sur l’attraction d’une écurie. N’oublions pas que Zak Brown, le grand manitou de l’écurie, est américain et que l’on pourra critiquer les yankees sur beaucoup de points mais pas dans celui d’exceller en marketing !

Tags: