Évacuons tout de suite un malentendu, Alfa Romeo n’est pas (encore ?) le motoriste de Sauber, c’est le sponsor-titre comme Aston Martin chez Red Bull. Mais c’est plus logique chez le constructeur italo-suisse car c’est bien sûr Ferrari qui fournit le moteur, de l’année en cours cette fois-ci.

Sauber, dirigé maintenant par l’excellent manager français Frédéric Vasseur, en profite pour montrer une jolie livrée rouge et blanche. De plus, Sauber bénéficie d’un pilote annoncé comme une pointure et faisant partie de l’académie Ferrari, le monégasque Charles Leclerc. Quand à l’autre pilote, le suédois Marcus Ericsson, que l’on sait lié à Longbow Finance, le propriétaire de Sauber. Ceci explique cela car le suédois n’a jamais montré grand chose en F1.

Tags: