Oups !

C’est un Sebastian Vettel opportuniste et chanceux qui s’est imposé en Australie. Le pilote allemand a profité de la sortie de la voiture de sécurité pour rentrer à son stand et changer de pneus, passant ainsi devant le précédent leader de la course, Lewis Hamilton. Vettel ne sera plus rejoint et remporte ainsi le premier grand prix de la saison 2018, son 48ème par ailleurs.

Mercedes, justement, n’a pu compter que sur une seule voiture, comme lors des qualifications, Bottas ayant semblé être plus absent que jamais au volant d’une monoplace pourtant performante. Il n’a même pas réussi à dépasser la Renault de Nico Hulkenberg, ce qui en dit long sur son (mauvais) niveau de performance ce week end.

On attendait les Haas en bonne position, elles ont tenu leur rang avec brio, devançant même des Red Bull qui ne semblent pas être particulièrement performantes, étant même rejointes, ironie du sort, par des McLaren Renault bien plus en forme que lors des essais qualificatifs. Alonso, qui termine cinquième, ne peut que se féliciter d’avoir un bloc Renault aux fesses !

Les Haas, hélas (remarquez la rime !), se sont prises les pieds dans le tapis au stand à cause d’un pistolet à roues défaillant, renvoyant de fait les deux monoplaces en piste avec une roue mal serrée. les deux pilotes durent abandonner sitôt la sortie des stands, ce qui est vraiment dommage car les monoplaces américaines ont montré un gros potentiel et surtout une vitesse de pointe impressionnante les rendant très difficiles à doubler. Nul doute que sans cet incident misérables, Kevin Magnussen & Romain Grosjean auraient fini aux quatrième et cinquième place, une performance remarquable, encore plus lorsque l’on a vu Magnussen tenir tête à la Red Bull de Daniel Ricciardo en course.

Red Bull qui, en performances pures, n’est au mieux que l’égal des McLaren & Renault, ce qui peut légitimement inquiéter le constructeur autrichien. D’autres ont bien des raisons d’être également inquiets, ce sont les Williams, absolument pas performantes, les Toro Rosso, avec un Honda qui casse en course comme à son habitude et les Force India, incapables de trouver le rythme et de rentrer dans les points. Quand aux Sauber Alfa Romeo, il est évident qu’il faut qu’elles fassent rapidement de gros progrès car ce sont incontestablement les monoplaces les plus prometteuses du fond du classement.

Source photos

Tags: