Un Vettel lâché par sa Ferrari, Hamilton pénalisé de 3 places pour avoir gêné Raikkonen, des pénalités moteur pour Hulkenberg, Carlos Sainz & Alex Albon, une Red Bull rapide sur deux car Gasly n’y arrive toujous pas au contraire de Mad Max, des Renault pas fringantes, des Williams grabataires, des Racing Point anémiques, des Haas ressuscitées, voilà pour l’essentiel.

Tout ceci va nous donner peut être une belle course demain car c’est Charles Leclerc qui a réalisé la pole position en profitant des ennuis mécaniques de Sebastian Vettel. Comme Lewis Hamilton n’est maintenant que cinquième, la FIA a voulu lui faire indirectement payer sa victoire du Canada, nous pouvons espérer que ce grand prix autrichien ne sera pas la procession d’un grand prix de France complètement anesthésiant. La cerise sur la papaye est Chuck Lando Norris et une McLaren maintenant plus performante que les Renault. Ironie du sort…

Tags: