Au départ, Lewis Hamilton n’en demandait probablement pas tant. Deux de ses plus sérieux adversaires se mirent hors jeu, Vettel harponnant Bottas et les deux se retrouvant relégué en fin de peloton. Comme les Red Bull n’étaient visiblement pas assez performante pour le menacer et la Ferrari de Raikkonen trop loin, le britannique est resté en tête du début jusqu’à la fin sans avoir à forcer son talent et reprend du même coup la tête du championnat du monde des pilotes.

Pour autant, ce fut quand même une course animée avec une surprenante Renault emmenée par Carlos Sainz qui s’est montrée un moment en troisième position. L’espagnol finit quand même dans les points mais aurait pu espérer mieux si son moteur électrique n’avait pas fait des siennes. Grosjean, lui, a fait des siennes, comme d’habitude, en virant Esteban Ocon et en étant justement pénalisé pour cela. Ca sent de plus en plus la sortie pour un pilote qui ne s’améliore pas avec le temps, c’est le moins que l’on puisse dire, surtout que son équipier marque des points à chaque fois.

Pour le reste du peloton, nous avons un Charles Leclerc qui marque encore un point même s’il trouve cette performance insuffisante. Les McLaren étaient en dessous de tout ainsi que les Williams mais pour elles, on a l’habitude.

Tags: