Max Verstappen & Lewis Hamilton ont passé les 70 tours de l’épreuve à s’observer et s’isoler dans la lutte pour la victoire. Après une tentative de dépassement ratée après la mi course, le pilote Mercedes tenta une stratégie audacieuse en changeant les pneus durs de son deuxième relais pour mettre des médiums avec l’espoir de faire la jonction dans les derniers tours avec un Max Verstappen dominateur. Un pari qui payan lorsque le Britannique abaissant le record du tour à deux reprises combla un écart de 20 secondes et revint dans les échappements d’un Verstappen en délicatesse avec ses pneus durs. A trois tours de l’arrivée, Lewis Hamilton prenait l’avantage sur la Red Bull Honda et remportait ce grand prix de Hongrie devant le Néerlandais repassé par les stands pour chausser les pneus tendres et obtenir le meilleur tour en course synonyme d’un point supplémentaire au championnat du monde des pilotes.

Sebastian Vettel monte sur la troisième marche du podium après avoir pris le meilleur sur son équipier Charles Leclerc à deux tours du but. Un tir groupé pour des Ferrari complètement larguées au sujet desquelles nous nous demandons même si elles seront capables d’empocher une victoire cette saison, c’est dire… Comme à Hockenheim la semaine dernière, Carlos Sainz termine à la cinquième place avec une McLaren très en verve en précédant la seconde Red Bull de Pierre Gasly qui n’y arrive toujours pas et l’Alfa Romeo de l’inusable Kimi Räikkönen. Huitième, Valtteri Bottas continue d’être mauvais et de sceller son sort chez Mercedes en s’accrocahnt au premier tour, d’abord avec Hamilton puis avec Leclerc, ce qui l’obligea à remonter tout le peloton pour finalement sauver quatre point devant l’excellent Lando Norris qui complète la belle moisson de points de McLaren et la Toro Rosso d’Alex Albon. Quand aux Renault, Haas et Racing Point, elles sont inexistantes…

Tags: