D’habitude, le grand prix du Canada est traditionnellement animé mais hélas, ce ne fut pas le cas cette année avec une course monotone tout juste animée par un gros crash en début de course du aux deux brêles du peloton, Brendon Hartley et Lance Stroll qui est de plus en plus mauvais et qui n’a même plus l’excuse d’être débutant.

Pour le reste, Vettel est parti en tête et l’est resté, les Mercedes & Red Bull furent incapables de constester le leadership de la Ferrari, Hamilton a été étrangement transparent et Raïkkonen tout aussi transparent. Les Renault ont confirmé leur statut de quatrième force du plateau tandis que les McLaren sont de plus en plus mauvaises et certainement pas plus performantes avec un Renault dans le dos à la place du Honda, preuve que le châssis n’est pas bon puisque Red Bull arrive à gagner à la régulière avec ce même moteur Renault.

Tags: