Formule E ou FE pour les intimes est le pendant 100 % électrique de la Formule 1, elle-même devnue hybride avec pas mal d’ennuis. Cette FE compte bien exploiter son créneau qui est inédit avec des courses qui seront forcément spectaculaires mais… silencieuses.
En théorie, une course se déroulera en deux temps car l’autonomie encore limitée des batteries imposera un changement de voitures à mi-course. Les monoplaces étant toutes identiques, ce sera au pilote de faire la différence, contrairement à ce qui se passe en F1.
A ce sujet, plusieurs personnes issues à la catégorie reine du sport automobile participeront à cette FE. Il y aura même du beau monde, à l’instar de Leonardo diCaprio, qui a investi dans une écurie. Débutant en septembre de cette année, histoire d’éviter une comparaison frontale avec son aînée, la FE peut déjà compter sur les circuits de Monte Carlo, Miami, Londres, Buenos Aires, Pékin et Los Angeles. Au total, ce devrait être 10 villes qui accueilleront ce championnat situé à cheval sur 2014 et 2015.
New York a longuement été en négociations avec les instances de la Formule 1 pour organiser un grand prix. Le projet est sans cesse repoussé au point que la F1 a disputé, depuis 2012, le grand prix d’Austin au Texas. Une autre course serait en prévision aux USA à Long Beach.
Le projet de New York, circuit situé les rives du New Jersey, côté opposé de la rivière Hudson, a déjà été repoussé à deux reprises. La Grosse Pomme pourrait trouver, avec cette FE, chaussure à son pied surtout que le déroulement de ces courses rappelle de près celles de l’IndyCar.
Dernier avantage de la FE face à la F1, cette formule électrique s’occupera de mettre en place l’événement et ne le facturera pas aux municipalités qui accueille la course. En contrepartie, elle bénéficiera de la coopération des villes pour la préparation du circuit urbain ainsi que d’une pour contacter les sponsors locaux.
Tags: