2016-gmc-terrain-calandre

General Motors Corporation, plus connue en Europe en tant que GM, est uniquement représentée sur le vieux continent par Opel. Aux USA, le premier groupe automobile américain commercialise des modèles sous sa propre marque d’origine et ce Terrain cru 2016 en est le meilleur exemple.

Gros baroudeur et surtout 4×4, ce que l’on appelle depuis longtemps outre-Atlantique les SUV ont les faveur du public, surtout sous la forme de Pick-up. Ce Terrain, au nom prédestiné, ne fait pas dans la dentelle esthétique avec son énorme calandre qui doit bien faire flipper dans un rétroviseur intérieur quand il vous suit de près !

La finition intérieure, comprenez la qualité perçue, n’a jamais été le point fort des productions américaines qui préfèrent en mettre plein la vue. Ce Terrain soigne cet aspect et la console centrale, abritant l’écran multimédia entouré de deux gros aérateurs, n’est pas sans rappeler certaines productions Ford

Techniquement identique au Chevrolet Equinoxe, le Terrain abrite comme il se doit deux mécaniques essence. Surprise, le plus gros moteur n’est pas un V8 mais un « simple » V6 de 3.6 litres et 301 ch, quand même ! L’autre moteur est un plus rustre quatre cylindres de 2.4 litres et 182 ch.

Le niveau de finition le plus élevé se nomme Denali (voir galerie de photos, c’est le modèle noir) et offre, entre autres raffinements, une suspension à amortisseurs à double flux qui devrait lui permettre d’être à l’aise sur route normale. Ce haut de gamme est même équipé d’un hot-spot WiFi pour connecter tout ce qui peut l’être à bord.

Le Terrain est, autre surprise, une traction avant mais une transmission intégrale est disponible en option. Dans les deux cas, la boîte de vitesses est automatique à 6 rapports. Ce Terrain ne sera pas importé en Europe, pas plus que l’Equinoxe de Chevrolet, ces engins ne trouvant plus guère preneur chez nous…

Tags: