Haas F1

Cela n’étonnera pas les passionnés de F1 que la première Haas de l’histoire ressemble à la Ferrari puisque la jeune écurie américaine utilise le maximum de composants issus de chez Ferrari autorisés par le règlement. A part le nez de la monoplace, plus court, il est donc logique qu’elle soit semblable à la nouvelle Ferrari.

On note aussi l’absence de sponsor majeur, seuls Alpinestars, Richard Mile et Telcel, l’opérateur téléphonique amené par le second pilote de l’équipe, Esteban Gutierrez, figurent sur la carrosserie aux côtés de Haas Automoation, leader mondial de la machine-outil, ceci expliquant cela !

Pour les pilotes, Haas pourra compter sur l’expérience et la rapidité de Romain Grosjean, qui avait préféré ne pas attendre le rachat tardif de Lotus par Renault et par l’expérience, théorique celle-là, d’Esteban Gutierrez, qui était pilote de réserve chez Ferrari après une année mitigée chez Sauber.

Le nom de la monoplace, VF-16, se réfère à la première machine-outil conçue par Haas Automation, la VF-1. Le V signifiait Vertical mais dans le cas de la voiture, accolé au F, il signifie very first, toute première en… VF pour signifier les débuts de l’équipe dans la discipline reine du sport automobile.

L’équipe américaine est cependant cosmopolite car si Haas a son siège social à Kannapolis, en Caroline du Nord, l’équipe est basée à Banbury en Angleterre, dans l’ancienne usine Marussia. Le développement de la monoplace est réalisé par Dallara en Italie et le moteur ainsi que la boîte de vitesses sont bien évidemment signés Ferrari.

Photos ©Haas F1 Team

Tags: