En 2017, le photographe basé à Hong Kong, Jimmi Ho, a été frappé par l’une de ses anciennes photos montrant un homme en train de sécher ses vêtements dans une cour de récréation. La juxtaposition de la blanchisserie colorée et des bâtiments douteux a piqué son intérêt. Depuis lors, il a sillonné la ville à la recherche de méthodes inventives permettant aux habitants de sécher leur linge. « Il est difficile de faire sécher des vêtements pendant la saison des pluies », explique Ho. « À Hong Kong, chaque mètre carré est exploité au maximum. » Le séchage des vêtements dans les espaces publics est illégal mais cela n’empêche pas les locaux d’essayer de le faire. « Certaines personnes créent des cordes à linge en utilisant des cordes et des lampadaires. Il y a une ingéniosité sans fin. »

Tags: