Le Kadjar possède de nombreux ponts communs avec le Qashqai, à commencer par son nom bizarre d’origine orientale mais ces deux-là partagent beaucoup plus que cela, à commencer par la plate-forme et les mécaniques.

Rien de plus logique cependant puisque la politique de pièces communes, si utile aux constructeurs et synonyme d’économies d’échelle, joue à fond. Heureusement, les deux SUV se différencient nettement sur le plan esthétique avec une personnalité très marquée Renault pour ce Kadjar, sans compter un petit air de Captur.

Cependant, le Kadjar n’imite pas son petit frère pour la qualité perçue de l’habitacle, ce nouveau venu paraissant bine mieux fini que le Captur et c’est heureux à ce niveau de prix.

L’aspect baroudeur n’est pas qu’une façade car ce SUV sera disponible avec une transmission intégrale, issue de chez Nissan bien sûr ! La planche de bord exhale également un petit parfum d’aventure avec une poignée de maintien située en bas de la console centrale et dont l’inspiration est sans aucun doute à chercher du côté du Peugeot 3008, sa cible désignée.

Mécaniquement, bien que Renault n’ait pas encore communiqué sur le sujet, on retrouvera sans doute les moteurs officiant sous le capot du Qashqai, à savoir côté essence, le récent quatre cylindres 1.2 litre TCe de 115 ch et pour les diesels, les 1.5l DCi de 110 ch et le 1.6l DCi de 130 ch.

Les tarifs, pas plus que les moteurs, ne sont pas connus et ne seront dévoilés qu’à l’occasion du prochain salon de Genève, au mois de mars.

Tags: