Présentée pour la première fois au salon de Genève en mars 1965, la Renault 16 a été dessinée par Gaston Juchet et Philippe Charbonneaux. Sa particularité, unique dans le segment des routières de cette époque, était d’être dotée d’un hayon qui deviendra une norme plus tard. Renault n’était d’ailleurs pas totalement convaincu par cette innovation car une version à malle classique et un coupé à la ligne tricorps ont été réalisés mais ils ne seront jamais commercialisés.

Preuve de la pertinence de son concept, la Renault 16 a remporté le trophée européen de la voiture de l’année en 1966. La suspension à quatre roues indépendantes est équipée de barres de torsion longitudinales à l’avant et transversales à l’arrière mais cette technologie induit une distance entre le passage de roues arrière et la porte arrière différente entre les côtés droit et gauche. Malgré cet empattement asymétrique et un freinage perfectible, la voiture est confortable et dotée d’une bonne tenue de route.

Produite à 1 845 959 exemplaires, la 16 aura même l’honneur d’un moteur ultra-moderne pour l’époque, tout en aluminium et d’une cylindrée de 1 647 cm³ pour 93 ch, installé dans la version TX. Ce moteur séduira le légendaire Colin Chapman, fondateur de Lotus, qui l’installera dans son Europa avec  sa boîte de vitesses.

Source photos

Tags: