Les larges bandes de terrains vacants, les trottoirs fissurés, les quartiers abandonnés et les bâtiments vides ont fait de Detroit un paradis pour les explorateurs urbains. La ville est peuplée de centaines d’installations abandonnées et dépouillées de leur gloire, églises, salles de bal, centres d’accueil pour enfants, écoles, gares de train et hôpitaux.

Le prochain livre du photographe Kyle Brooky, Abandoned Detroit, paraîtra le 29 mars. Les 200 photographies colorées de ce squelette de la ville serviront d’élégie à l’âme perdue de la ville américaine qui a donné au monde entier la musique soul de la Motown et les muscle cars.

L’ascension et la chute spectaculaires de Detroit au cours du 20ème siècle ont été bien documentées par les historiens, les économistes et les anthropologues urbains. La métropole du Michigan a implosé après des décennies d’épuisement des ressources, de corruption du gouvernement et de l’afflux de personnes à la recherche de travail et de nouvelles opportunités suite à la perte catastrophique de l’industrie automobile. Cela a transformé la ville en un foyer de pauvreté, de troubles civils et de violence, plongeant la cité des Prairies dans un désespoir dévastateur.

Tags: