ruines nazis argentine 2015f

Dans le parc provincial Teius teyou Cuare, à Misiones au nord de l’Argentine, des ruines ont été découvertes et elles auraient été utilisées par les nazis fuyant l’Allemagne lors de la défaite de ce pays. Ce qui n’est qu’un banal site abandonné récèle quand même des curiosités : des tas de monnaie allemande de la fin des années 1930, de la porcelaine Made in Germany et des insignes nazis gravés sur les murs attesteraient d’une certaine activité post-troisième Reich…

Daniel Schavelzon, de l’université de Buenos Aires, a dirigé une équipe qui a passé des mois à explorer le site dans le parc provincial Teius teyou Cuare. Il faut se rappeler que l’Amérique du Sud a eu une relation longue et tumultueuse avec les nazis qui y ont migré en masse après la Seconde Guerre mondiale. Les Nazis ont fui vers l’Argentine, le Paraguay, le Brésil, l’Uruguay, le Chili et la Bolivie.

L’Argentine avait été choisie comme asile pour les restes du Troisième Reich, par exemple Josef Mengele ou Adolf Eichmann. Les habitants de cette région croient qu’une maison dans la forêt appartenait au bras droit de Hitler, Martin Bormann.

Cependant, Daniel Schavelzon préfère considérer cela comme un mythe urbain, d’autant que les archéologues soupçonnent que ces ruines de trois immeubles faisaient partie d’un repaire nazi construit par leurs partisans alors que la guerre faisait encore rage en Europe…

 Source photos Pour aller plus loin

 

Tags: