Elle abritait autrefois des milliers de familles, des banlieues animées où des parents très occupés se rendaient en ville pour travailler et où leurs enfants jouaient dans la rue en toute sécurité. Tout cela a changé le 22 février 2011 lorsqu’un tremblement de terre de magnitude 6.2 a frappé Christchurch sur l’ île méridionale de la Nouvelle Zélande , laissant un terrible spectacle de destruction. La catastrophe naturelle a coûté la vie à 185 personnes, a fait environ 2 000 blessés et détruit des maisons et autres bâtiments dans la deuxième ville du pays. L’impact sur le paysage à l’est de Christchurch était pire que partout ailleurs. Des milliers d’habitants ont été obligés de partir de façon permanente, leurs maisons ont été détruites et les quartiers populaires ont été transformés en villes fantômes modernes. L’endroit est maintenant connu sous le nom de Zone Rouge Résidentielle mais est d’un vert vibrant. Des images incroyables montrent la différence entre l’aspect actuel de la banlieue de Christchurch et celle de 2009, deux ans avant l’ouverture de la Terre.

Tags: