Rolls Royce est connu du grand public pour ses voitures mais bien moins en tant que constructeur aéronautique qui est de loin l’activité la plus rémunératrice pour la vénérable société britannique. Rolls n’a pas encore électrifié ses voitures et ne compte pas le faire dans un futur proche car cette technologie n’est pas encore mûre pour mouvoir et donner une autonomie décente aux mastodontes de la filiale de BMW.

En revanche, l’aviation doit se magner d’emboîter le pas à l’automobile car ce secteur n’est évidemment pas très écolo ni dans l’air du temps, ce qui fait bien plaisir à Greta Thunberg qui ne se prive pas de taper dessus. Rolls Royce a étudié en conséquence son premier avion électrique qui n’est pas un transporteur de troupes puisque monoplace… Il faut bien commencer par quelque chose !

Cette élégante machine bleue et blanche devrait prendre son envol en 2020 et est, d’après Rolls, sur le point de devenir l’avion électrique le plus rapide du monde. Il a pour objectif des vitesses de croisière de plus de 480 km/h et est équipé de batteries qui fournissent 320 km de vol avec une charge. L’avion fait partie d’une initiative de Rolls Royce appelée ACCEL, que l’on peut traduite par Accélérer l’électrification du vol et est un élément clé de la stratégie de Rolls Royce pour défendre l’électrification des engins volants. Avec une seule place au programme pour le moment, ce n’est pas encore ça…

Tags: