L’île italienne de Sardaigne se trouve au milieu de la mer Tyrrhénienne, toisant l’Italie de loin. Entourée d’un littoral de 1 849 kilomètres de plages de sable blanc et d’eaux limpides, le paysage de l’île s’élève rapidement pour former des collines et des montagnes imprenables. C’est dans ce paysage rude et sauvage que les bergers produisent le casu marzu, un fromage infesté d’asticots élu, en 2009, le fromage le plus dangereux du monde par le livre Guiness des records.


Les mouches du fromage, Piophila casei, pondent leurs œufs dans des fissures de la croûte. Cazu marzu est généralement élaboré à partir de fiore sardo, un pecorino salé typique de l’île. Les asticots éclosent, se frayent un chemin à travers la pâte, digèrent les protéines durant ce processus et transforment le produit en un fromage à pâte molle et crémeuse. Ensuite, le fromager casse la carapace… du fromage pour ouvrir le dessus, qui n’est presque pas envahi par les asticots, pour en retirer une cuillerée de délicatesse crémeuse.

Ce n’est pas un moment pour les fragiles de l’estomac ! À ce moment, les larves cachées à l’intérieur du fromage qui pue commencent à se tordre frénétiquement. Certains locaux font tourner le fromage dans une centrifugeuse pour fusionner les asticots avec la pâte, c’est absolument délicat comme attention. D’autres l’aiment au naturel, ils ouvrent la bouche et mangent tout.

Si vous parvenez à surmonter le dégoût compréhensible, le marzu a une saveur intense avec des rappels des pâturages méditerranéens et épicée avec un arrière-goût qui reste pendant des heures, forcément, car le système digestif humain n’est guère habitué à assimiler des asticots. Evidemment, les croyances sont nombreuses dans cette région reculée et très superstitieuse. Certaines personnes disent que ce fromage est un aphrodisiaque. D’autres disent que cela pourrait être dangereux pour la santé humaine car les asticots pourraient survivre à la digestion et créer une myiase, des micro-perforations dans l’intestin. Cependant, jusqu’à présent, aucun cas de ce type n’a été lié au casu marzu. Le fromage est interdit à la vente commerciale mais les Sardes ne se gênent pas pour le consommer, asticots inclus, depuis des siècles.

Tags: