Les crevaisons de pneus sont une vraie plaie pour l’automobiliste mais grâce à une collaboration entre Michelin et General Motors, ce désagrément ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Après des années de recherche, Michelin a annoncé cette semaine qu’il mis au point UPTIS, son système de pneus anticrevaison unique et s’est associé à General Motors pour des essais pratiques avec des Chevrolet Bolt électriques. Les essais commencent cette année et si tout se passe bien, des pneus sans air pourraient arriver sur les voitures en 2024. Les nervures du pneu sont situées entre la jante et la bande de roulement extérieure. Ce pneu comprend un caoutchouc composite et un matériau en fibre de verre à haute résistance incorporant de la résine qui offre beaucoup de durabilité.

Le pneu est essentiellement une version plus avancée du Tweel, un autre modèle sans air que Michelin a dévoilé il y a près de 15 ans. Les premiers problèmes avec les pneus Airless de Michelin comprenaient un bruit et des vibrations excessifs par rapport aux modèles classiques mais ces problèmes ont été résolus depuis. Les pneus sans air offrent de nombreux avantages par rapport à une conception traditionnelle. Par exemple, l’élimination des crevaisons et des déchirures potentiellement dangereuses entraînera une réduction des déchets. Michelin évalue les économies à 2 millions de tonnes par an car moins de pneus seront mis au rebut à la fin de leur cycle de vie.

Ils réduiront également l’utilisation de matières premières, la production d’énergie et les émissions liées à la fabrication de pneus de secours qui ne seront plus nécessaires. En mettant fin à la nécessité de transporter une roue de secours, les voitures seront également plus légères et plus efficaces… quoique cela se fasse déjà. Mais dans ce cas, plus besoin de kit anti crevaison non plus. Les pneus sans air aideront également les entreprises qui gèrent des parcs de véhicules à contrôler plus efficacement l’entretien des pneus car le contrôle de la pression sera devenu inutile.

En testant ce pneu avec Chevrolet, sa conception sera mise à l’épreuve sur une longue période, ce qui permettra aux ingénieurs de savoir dans quelle mesure il gère une large gamme de tailles et des conditions météorologiques difficiles. À la lumière de ce dernier développement, l’intérêt de longue date de Michelin pour les pneus sans air semble porter ses fruits.

Tags: