Le constructeur qui décroche la première place de ce classement vient de, paradoxalement, perdre sa place de numéro 1 mondial. Toyota, c’est de lui qu’il s’agit, n’est plus le plus gros vendeur de voitures de la planète car Volkswagen a détrôné en 2016 le constructeur japonais, preuve que le DieselGate n’a pas changé grand chose pour le réputation de la marque. Pour ses finances, c’est moins sûr…

On ne s’étonnera pas de trouver aux trois premières positions trois stars des ventes aux USA tant ce marché demeure le plus important au monde, devant la Chine qui s’essouffle nettement. On ne s’étonnera pas non plus de n’y trouver aucune françaises, celles-ci n’étant pas exportées aux USA. La première tricolore de ce classement est la Clio 4, à une modeste 31ème place, qu’elle doit surtout à sa position dominante en France et en Espagne.

Tags: