Si vous aimez vivre dangereusement, voici 8 lieux où le taux de radio-activité est le plus élevé au monde. Inutile de dire que ces endroits doivent cette malédiction à l’homme. Pour comprendre le calcul du taux de radiations, en France, la dose annuelle d’origine artificielle maximale, autre que les applications médicales, est fixée à 20 mSv pour les travailleurs et à 1 mSv soit 1 000 microSievert par an pour la population.

 

hiroshima-ground-zero-11w5xbh
Hiroshima, Japon : 250 000 morts, l’une des deux seules villes de l’histoire humaine à être victime d’une bombe atomique d’une puissance équivalente à 15 000 tonnes de TNT, Hiroshima présente, 69 ans après l’explosion, un taux de radio-activité de 2,628 milliSievert par an.
jachymov1
Jáchymov, République tchèque : pas de guerre ici mais de nombreuses mines d’uranium qui expliquent un taux de 14 892 microSievert par an ou 14,892 milliSievert par an. L’URSS se servait généreusement dans ces mines pour son programme nucléaire.

 

Institut_Radium1914
L’institut du Radium Marie Curie, Paris : évidemment, avec un nom pareil, il fallait pas s’attendre à des miracles. Bien que ce bâtiment ne serve plus, le taux de radiation est encore de 13,140 milliSievert par an.

trinity-atom-bomb-5
Trinity, Nouveau Mexique : cet endroit n’existe pas ! Trinity est le nom de code du premier essai nucléaire de l’histoire. Les américains devaient s’entraîner avant de faire péter leurs bombes au Japon. Du coup, le taux de radio-activité reste de 2.1 microSievert par heure.
Les-vols-en-haute-altitude-augmentent-le-risque-de-lesions-cerebrales
Dans un avion à haute altitude : c’est surprenant mais pourtant vrai. A 5.5 km d’altitude, l’exposition s’élève à 0.52 microSievert par heure. A 7 km d’altitude, la mesure monte à 0.96 microSievert par heure et à 10 km d’altitude, la mesure est de 2.23 microSievert par heure. A plus haute altitude, la dose d’irradiation grimpe encore et peut atteindre 3 microSievert par heure soit 26.280 milliSievert par an.
Tchernobyl-26-ans-02
Tchernobyl, Ukraine : l’endroit le plus connu de ce classement malsain est évidemment soviétique, pardon russe car il est vrai que ces derniers ne sont vraiment pas doués quand il s’agit de haute technologie. Si on se promène à côté du réacteur, la dose d’irradiation est d’environ 5 microSievert par heure soit 43.8 milliSievert par an. Le bikini en été est donc fortement déconseillé là-bas.
Fukushima
Fukushima, Japon : l’endroit le plus récent de ce classement est bien contaminé d’où le retour de Godzilla cette année. Plus sérieusement, le taux est de 10 microSievert par heure et si l’on s’approche plus du réacteur, l’espérance de vie chute à quelques années, voire des mois.
zrk9
Hôpital de Pripyat, Ukraine : située à seulement 3 kilomètres de Tchernobyl, Pripyat est évidemment abandonnée et révèle un taux de 1,95 milliSievert par heure extrêmement dangereux pour un être humain.

Source




Tags: