« La meilleure façon de penser à Terminator Dark Fate est comme une suite directe à Terminator 2, comme le troisième film de la série si vous voulez, » dit James Cameron. « Nous allons continuer l’histoire de Sarah, l’histoire de John et du T800, un T800 qui joue un rôle différent de celui que nous avons vu auparavant. Ce qui en fait une suite directe à T1 et T2 est à la fois le récit et le ton. Il a une cote R, il est sombre, rugueux, rapide, intense, linéaire. Toute l’histoire se déroule en 36 heures. Ce n’est pas ce genre d’histoire grande et complexe. Il est très concentré sur les personnages, est très actuel et est simplement un voyage rapide effrayant. »

Cette Sarah Connor garde le charisme du film sorti en 1991 et semble avoir le même mauvais caractère. Le nouveau film ne résoudra pas seulement les doutes sur l’avenir mais aussi sur le présent et surtout répondra à LA question, qu’est il arrivé à John Connor ?

Selon les déclarations de James Cameron, nous croyons comprendre que le calendrier de Terminator 2 le jugement dernier sera maintenu, que la série se terminera et que les autres films qui ne concordent pas avec le même scénario seront annulés. Ceci, bien sûr, est une grave erreur. Non seulement nous nous retrouvons avec cette sensation du jour de la marmotte chaque fois que nous voyons un nouveau Terminator, si nous n’oublions pas le reste des films de Terminator qui, bien que meilleurs ou moins bons, ont tous apporté leur propre point de vue scientifique au fil des ans. Les paradoxes temporels, les voyages dans le temps et que diable, maintenant que James Cameron arrive avec ses gros sabots et nous dit que ce que nous avons vu ne vaut rien, c’est quand même un peu gros.

Profitons de la première bande annonce de Dark Fate pour analyser une saga cinématographique à la fois mythique et intemporelle, voici un guide pour explorer les subtilités de la fiction et des voyages dans le temps, toujours compliqués à appréhender.

La première chose à faire, avant d’entrer dans le vif du sujet, est de connaître et de distinguer les différents types de voyages dans le temps qui apparaissent dans la saga Terminator. La première et la plus simple est la ligne temporaire fixe. Selon cette théorie, le temps ne peut pas être modifié. Tout est prédestiné, les voyages dans le temps font partie de la chronologie. La deuxième serait la ligne temporelle dynamique. Les actions entreprises au cours des voyages dans le passé ont une incidence sur l’avenir. Ce serait la théorie la plus utilisée dans la fiction pour les voyages dans le temps. La troisième serait une variante de la précédente avec des univers parallèles. Revenir et changer le passé ne créeraient qu’un nouveau scénario, c’est à dire que dans l’avenir, d’où le voyageur provient, rien n’a changé. Après cette première leçon, nous disposons déjà des outils de base pour analyser la chronologie de Terminator.

Dans tous les univers connus de la saga, 1965 est une année importante car c’est la date de naissance de Sarah Connor. Maintenant, commençons par… la fin, c’est à dire Terminator Genisys. En 1975, un T1000 est envoyé pour tuer Sarah Connor alors âgée de 9 ans. Ses parents meurent mais elle est sauvée par un T800 qui a été envoyé pour la protéger. Cette Sarah Connor est issue d’un univers parallèle sur lequel nous reviendrons plus tard. Nous l’appellerons l’univers de la genèse. La prochaine date importante est 1984, l’année où tout commence. Un T 800 vient du futur pour tuer Sarah Connor tandis que la résistance humaine envoie son meilleur élément Kyle Reese, protéger Sarah. Comme il se doit, Reese couche avec Sarah, engendrant ainsi John Connor. Après l’amour vient la guerre et heureusement les deux détruisent le T800 grâce au sacrifice de Reese. Mais ils laissent intact un bras et le microprocesseur du cyborg, ce qui permettra à la société Cyberdyne de les récupérer. Nous avons les deux premiers paradoxes temporels. Si Reese n’a pas été envoyé dans le passé, John Connor n’aurait pas vu le jour. Si le T800 n’a pas été envoyé dans le passé par Skynet, ce dernier n’aurait pas vu le jour non plus. Par conséquent, qu’est ce qui vient en premier, la poulet ou l’oeuf ? L’explication est simple, James Cameron n’avait pensé au départ ne réaliser qu’un film et a donc appliqué les lois de la ligne fixe temporaire. Terminator a été un tel succès qu’il a dû tourner un autre épisode qui a conduit à compliquer un peu le tout, y compris le fameux oyage dans le temps.

Nous passons à 1995. John Connor a quatorze ans et vit avec ses parents adoptifs parce que Sarah a perdu un peu la tête au sujet des ordinateurs et du Jugement Dernier, surtout parce qu’elle est consciente que le jour du jugement approche. Cette fois, un T1000 est envoyé du futur pour tuer directement John Connor. En même temps, le John du futur reprogramme et envoie un T800 pour se protéger. Tout est détruit, y compris Cyberdine Systems, la société qui aurait dû créer Skynet. Quoique. Dans ce film, la chronologie n’a pas de paradoxe. Si vous changez le passé, vous changez le présent et donc le futur. John, Sarah et le T 800 évitent ils le jugement final ? Non, ce serait trop simple, il n’est retardé que de quelques années. Et puis cela permet aussi de continuer à tourner d’autres films !

Nous somme en 2 004 et le jour du Jugement n’est pas arrivé. John Connor est jeune et un peu perdu. Skynet, qui ne renonce jamais, les machines sont têtues, envoie un TX pour le tuer et un T850 est chargé de le protéger. Le TX est vaincu. Et où est Sarah Connor ? Elle est morte, vaincue par la leucémie et c’est là que la chronologie est à nouveau dévoilée pour donner naissance à un nouvel univers dans lequel Sarah Connor est absente et où son fils aspire seulement à être un voyou. Appelons cela l’univers sans Sarah.

Terminator Salvation ne fait pas appel au voyage dans le temps et se passe dans le futur. John n’est pas encore le chef de la résistance et rencontre Kyle Reese, son futur père. Il le protège, car bien sûr sans lui, il n’existera pas et les Machines auraient gagné. Dans ce film, quelque chose d’important se produit pour la première fois, l’union entre la machine et l’homme sous la forme de Marcus Wright, ex humain condamné à mort et amélioré par Skynet. Une nouvelle technologie qui jouera un rôle essentiel dans l’avenir car Marcus est le prototype siglé T700 du futur T800.

Revenons à Genisys. Dans cet univers parallèle, le T800 qui sauve la Sarah Connor âgée 9 ans l’entraîne à devenir un soldat, compte tenu de lce qui arrivera dans l’avenir, avenir qu’il connaît déjà. En passant, ils créent une unité de déplacement temporaire également appelée Chronoporteur. Le duo détruit le T800 de 1984 et un T1000 arrivé en même temps, récupère Reese au passage qui n’y comprend rien et file en 2017 sans le T800. Théoriquement, John Connor n’a pas été engendré car il a été transformé en cyborg par Skynet. Ce John Connor du côté obscur saute d’un univers à l’autre, voyageant dans le temps pour tuer sa propre mère et son propre père, qui, en fait, ne le sont pas dans cet univers. Bien sûr, la triplette Papy/Sarah/Kyle pensent détruirent Skynet, éliminent le vilain John mais ne savent évidemment pas que Skynet, étant un logiciel et non un ordinateur, peut survivre caché dans n’importe quelle machine électronique.

Finalement, nous arrivons à Dark Fate qui propose une autre ligne de temps et un autre univers. Celle dans laquelle Sarah Connor ne meurt pas d’une leucémie et où elle n’a pas été formée par un T 800 depuis son enfance mais dans laquelle, cependant, il existe au moins un cyborg qui est du bon côté, en réalité un soldat modifié génétiquement et augmenté. Curieusement, aucune nouvelle de John qui, apparemment, ne représente plus le futur de l’humanité. Quoique, avec les voyages dans le temps, il faut se méfier des interprétations rapides !

Tags: