Cette version haut de gamme de la Honda Civic a été un succès instantané quand il a été lancé en 1985, la combinaison d’un haut niveau d’équipement avec une carrosserie sportive. Alimenté par un V6 issu de la Legend, il a lancé Acura sur le difficile segment du haut-de-gamme. Digne ancêtre de la Honda Civic Type R, elle développait un peu moins de puissance, 180 ch, mais compensait par un poids-plume.

Le lancement de la supercar Acura NSX est venu à un moment où l’industrie automobile japonaise semblait être sur le point de conquérir le monde. Réalisée intégralement en aluminium, la NSX a un niveau de performance qui a mis la honte à des clientes telles que les Ferrari 348 et Porsche 911. Malheureusement, Acura s’est reposé sur ses lauriers et le modèle qui va succéder cette année à cette NSX est loin d’être aussi belle.

À l’automne 1989, Toyota et Nissan ont lancé un assaut frontal sur Mercedes-Benz et BMW avec leurs marques haut de gamme Lexus et Infiniti. Alors que Lexus a suivi une approche perfectionniste mettant l’accent sur le confort et le luxe, l’Infiniti Q45 est une berline aux performance plus brut de décoffrage. Elle devança la BMW 750i et a surpris la communauté du design avec une grille de calandre guère imposante et un intérieur entièrement dépourvu de boiseries. Ensuite, Infiniti lui a offert une suspension active qui éliminait parfaitement le roulis. Mais tous ces perfectionnements n’ont pas suffi, Infiniti étant un bien moins gros vendeur que Lexus ou BMW

La communauté du tuning doit être éternellement reconnaissant à la première génération de Lexus IS, une berline sport compacte lancé en 1999, créé dans le but évident de positionner la marque comme un concurrent crédible pour BMW. Plate-forme technique aux roues arrières motrices, elle a reçu au court de sa carrière six moteurs et était disponible avec deux transmissions, manuelles et automatiques. La Toyota Altezza, qui lui avait légué sa base technique, lui a aussi donné son bon gros V8, parfaitement à sa place aux USA. Peu de temps après son introduction, Lexus a ajouté un break appelé SportCross. L’IS a été la première voiture avec ces feux arrière traités en verre clair qui sont une bénédictions pour les kékés du monde entier. Nous ne sommes pas sûr que nous devrions quand même remercier Lexus pour cette innovation douteuse…

Mitsubishi est devenue l’ombre d’elle-même mais il y avait un moment où ses nouveaux modèles étaient très attendus. La Galant de huitième génération est représentative de cette époque. Relativement légère avec un style qui met BMW à la rue, elle a été l’une des voitures les plus désirables de sa catégorie. Le dérivé le plus fascinant est la Legnum Twin Turbo, un break qui produit un énorme 280 ch, acheminée aux quatre roues. Mais le V6 24 soupapes avec un moteur de 170 ch n’était pas mal non plus. Malheureusement, le Wagon n’a jamais été proposé aux États Unis et le style des berlines américaines était quand même un poil compliqué. Pour preuve, la génération suivante se distinguera par une carrosserie absolument horrible.

Nissan H150

Lancé en 1965, La Nissan H150 est une incarnation du luxe et du style de l’entreprise au Japon. Conçu avec une évidente inspiration européenne, elle est bien sûr énorme, comme le réclame les USA. Doté d’un puissant six cylindres en ligne de 170 ch, il est dommage que cette voiture n’ait jamais quitté le Japon. Une évolution de cette Président, basée sur la même plate-forme, est devenu plus volumineuse et plus américanisée dans le style. Sa production sera stoppée en 1990.

Nissan Skyline R32 GT-R

Affectueusement baptisée Godzilla par ses fans, la Nissan Skyline GT-R, lancé en 1989, est équipée d’un système à quatre roues motrices appelé ATTESA E-TS, et d’un Super-HICAS à quatre roues directrices. Le moteur six cylindres en ligne RB26TT dispose d’un bruit absolument renversant. La base technique de cette Nissan était celle de la Skyline berline et coupé réservées au Japon et dispose de magnifiques lignes surbaissés et propres dans la meilleure tradition de la fin des années 1980. Le succès de la R32 GT-R a entraîné des successeurs de plus en plus raffinés et a abouti à la R34 GT-R, avant que la voiture ne soit complètement réimaginé sous la forme de la GT-R. Mais la R32 reste l’une des meilleures Nissan jamais produite.

Subaru SVX

A la recherche d’un successeur pour le XT, Subaru osa s’aventurer dans le haut de gamme. Pour le style, Subaru se tourna vers Giorgetto Giugiaro. Célèbre pour son travail sur Ferrari et Maserati, Giugiaro a signé avec ce SVX l’une de ses plus belles réalisations. Classiques Gran Turismo dans ses proportions, les feux arrière larges et minces et avec ses couleurs audacieuses, sa caractéristique la plus fascinante est la fenêtre en fenêtre qui ressemble à une visière d’un avion de chasse. La puissance provient d’un moteur de 3.3 litres six cylindres à plat et les quatre roues sont motrices. L’inconvénient ? La seule transmission disponible est une automatique à quatre vitesses. Ce fut le talon d’achille de cette Subaru qu’elle trimbala jusqu’à la fin de sa carrière.

 

 

Tags: