Pendant l’ère communiste, les options de voyage étaient limitées à la Hongrie et à l’Europe centrale, ce qui signifiait que le lac Balaton était devenu la destination de vacances la plus populaire de la région. De nos jours, avec le monde saisi par la pandémie de coronavirus, ce grand lac dans l’ouest de la Hongrie est redevenu un lieu de vacances populaire pour les touristes de toute l’Europe. Le lac Balaton représente autant pour les Hongrois que la Riviera pour les Occidentaux. Sa popularité au cours des dernières années a grimpé en flèche, lui valant le surnom des Hamptons de Hongrie, un clin d’œil aux retraites d’été à Long Island favorisées par les riches New Yorkais. L’oasis d’eau douce abrite un littoral pittoresque de 197 kilomètres avec des plages publiques et privées, des galeries de grottes sous marines, des collines volcaniques, d’anciennes forteresses et même une villa nommée d’après Fidel Castro. Siófok, sur la rive sud, offre une gamme de bars et de clubs pour les plus jeunes tandis que la rive nord est un peu plus sophistiquée, avec des spas, des vignobles et des villes historiques. À l’époque communiste, le lac Balaton était un endroit assez différent mais conservait toujours une ambiance cool et élégante qui évoque encore aujourd’hui des souvenirs vifs pour les Hongrois de tous âges. Il a également offert un lieu de rencontre rare pour les familles est/ouest allemandes divisées par le rideau de fer.

Tags: