Ces images fascinantes racontent l’histoire du Royal Voluntary Service qui s’est acquitté de nombreuses tâches diverses pour soutenir la Grande Bretagne pendant la seconde guerre mondiale. Juste avant le début de la guerre en 1939, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Samuel Hore, a parlé à Lady Stella Reading, épouse de Rufus Isaacs, premier comte de Reading, pour lui demander de créer un service volontaire composé de femmes.

Elle a créé le Women’s Voluntary Services dont les bénévoles ont exercé diverses fonctions telles que celle de chauffeur de motos, chargé de fournir des documents importants aux services gouvernementaux et de mettre en place des cantines mobiles pour les pompiers qui ont combattu les incendies lors du Blitz.

Lorsque la guerre a éclaté, le service comptait plus de 30 000 membres et plus d’un million de femmes dévouées s’étaient portées volontaires à la fin de celle ci en 1945, toutes déployant des efforts remarquables pour soutenir l’effort de guerre du pays.

Les images publiées par le groupe, connu à l’origine sous le nom de Women’s Voluntary Services, WVS, montrent des volontaires en train de peigner les poils d’un chien qui a ensuite été rasé, ces poils ont été utilisés pour coudre des vêtements pour les troupes britanniques telles que des chaussettes.

Une photo montre des volontaires portant des déchets de cuisine sur leurs épaules, qui ont ensuite été utilisés pour la production de munitions. Des volontaires sont également représentés en train de remettre des légumes aux dragueurs de mines de la Royal Navy à Docks à Grimsby dans le North Lincolnshire en mai 1941.

Matthew McMurray, archiviste de la WVS, rebaptisé Service volontaire royal en 2013, a déclaré, « Si ce million de femmes n’avaient pas fait toutes ces choses chez nous, nous aurions perdu la guerre. Vous menez une guerre en termes de production. Il s’agit de savoir qui peut produire le plus d’avions. Ces femmes ont gardé le moral. Sans ces femmes, nous n’aurions pas été une force de combat efficace et l’histoire n’aurait pas été la même. »

Tags: