La vie des enfants en Australie coloniale pouvait être difficile, en particulier pour la classe ouvrière qui quittait l’école pour travailler dans des usines et des champs dès l’âge de huit ans. Même leur scolarité semble méconnaissable de nos jours avec des garçons et des filles habillés comme des adultes miniatures écrivant sur de l’ardoise dans des bâtiments primitifs qui étaient puants en été et glaciaux en hiver.

Voyagert à cheval pour aller à l’école n’était pas vraiment une épreuve et le pelletage était le meilleur moyen de gagner de l’argent de poche. Un nouveau livre publié par la National Library of Australia se penche sur la vie des enfants australiens alors que le pays était une série de colonies, que les détenus travaillaient dans des gangs de rue et que les bushrangers continuaient de faire parler d’eux.

Spinning Tops et Gumdrops, un portrait de l’enfance coloniale par Edwin Barnard offre un regard captivant sur ce qu’était l’enfance en Australie de 1788 à 1900. Certaines de ces images n’ont pas encore été publiées.

Tags: