Dans les années 1980, des groupes de heavy metal et hard rock comme Mötley Crüe, Poison, Def Leppard, Whitesnake ou Van Halen ont dominé les ondes radiophoniques en même temps que MTV s’imposait aux USA et dominait le paysage musical populaire. Indissociables à raison ou à tort, des histoires de débauche, de luxure, de fêtes non stop et de crinières flamboyantes ont marqué ce genre incroyablement populaire.

L’histoire commence au Sunset Strip de Los Angeles vers 1981. Des clubs tels que le Starwood, le Whisky a Go Go, le Rainbow Bar & Grill et le Roxy ont servi d’incubateurs à divers groupes de heavy metal. Tous les lampadaires du centre ville de Los Angeles étaient recouverts d’affiches pour des spectacles de club qui se déroulaient tous les soirs de la semaine. Avant cela, des groupes comme Black Sabbath, Deep Purple et AC/DC inondaient les ondes des radios dites metal. Il ne fallut pas longtemps avant qu’une nouvelle approche de ce genre musical se répande dans tous les Etats Unis en s’infiltrant sur la scène musicale.

Musicalement, le glam metal consistait à prendre du heavy metal traditionnel et à ajouter un peu de punk et de pop. La plupart des arrangements de chansons étaient centrés sur les riffs et les solos de guitare et il fallait avoir un chanteur à la longue coiffure exubérante et au poitrail découvert et velu, si possible assorti d’un gros médaillon bien voyant.

Ce genre musical jouit d’une grande popularité pendant près de 10 ans mais vers la fin des années 80, il son point de saturation. Après que Guns n’Roses ait fait Appetite For Destruction en 1987, le nombre de groupes-clones a atteint un niveau record. Les plus populaires ont conservé leurs noyaux de fans et il n’y avait plus de place pour les débutants. Ces temps musicaux étaient sur le point de changer.

Décadence est l’adjectif approprié pour décrire les mimiques et le spectacle grand guignolesque des groupes de glam metal. Dans les années 80, la drogue est devenue plus dure, les cheveux sont devenus plus longs et la morale a complètement disparu. Mötley Crüe est particulièrement connu pour ses excès en tous genres, entre autre grâce à un biopic diffusé sur Netflix. « Nous sommes allés dans un club russe jusqu’à 4 heures du matin », a déclaré Nikki Sixx, bassiste de Mötley Crüe. « Soudain, huit serveurs arrivent avec des plats en argent, enlèvent les couvercles et il y a des lignes de cocaïne avec des pailles en argent pour nous comme dessert. » Le 23 décembre 1987, Sixx a été déclaré mort pendant deux minutes après une overdose d’héroïne. Les ambulanciers l’ont réanimé et emmené à l’hôpital mais il s’en est vite enfui pour retourner chez lui et reprendre aussitôt de l’héroïne. Dans le biopic, il dit que c’est un miracle que lui et le reste du groupe soient toujours en vie.

Guns n’Roses était un acteur majeur du heavy metal. La formation initiale du groupe comprenait le guitariste Tracii Guns, d’où le nom de Guns n’Roses, agrémenté du nom de famille du chanteur fondateur, Axl Rose. Guns dira plus tard « que les choses étaient devenues vraiment intenses dans le groupe et que je ne m’amusais plus ». Il est retourné dans son groupe d’origine, LA Guns. Le 6 juin 1986, Guns N ‘Roses et son nouveau guitariste solo Slash a fait ses débuts au club Troubadour. Le reste appartient à l’histoire, notamment le désormais culte You could be mine qui a accompagné Terminator 2.

La première productrice du groupe, Vicky Hamilton, a comparé ses six mois passés avec Guns n’Roses comme « avoir une crise cardiaque chaque jour avec un flot incessant de fêtes, de filles, d’alcool, de drogues et de chaos. »

Tous les groupes de métal n’étaient pas forcément sur ce modèle dans les années 80. La plupart des membres de Van Halen, par exemple, n’ont jamais pleinement adopté le look glam même si le chanteur principal David Lee Roth s’en approchait de très près avec son look de surfeur californien. Cependant, cela ne signifie pas que Van Halen était irréprochable. Marshall Berle, le manager original du groupe dans les années 70, aurait filmé le groupe en train de coucher avec des groupies.

D’autres groupes se sont imaginés être à la pointe du métal. Metallica, Megadeth et Iron Maiden avaient tous les cheveux longs et commençaient à gagner en popularité tout en étant moins glam et plus heavy. Def Leppard est un autre groupe parfois classé dans le glam metal des années 80 à raison mais le groupe faisait déjà vibrer la Grande Bretagne dans les années 70, comme le faisait Van Halen aux États Unis à la même époque. Après que leur batteur Rick Allen ait perdu un bras dans un accident et qu’il se soit parfaitement adapté à son handicap, ils ont sorti l’album devenu culte pour les amateurs, Hysteria, en 1987. Le magazine Rolling Stone l’a qualifié de meilleur album de métal de tous les temps mais le guitariste Phil Collen avait déclaré, « Quand Hysteria est sorti, beaucoup de personnes l’ont adoré et acheté. Mais ce n’était pas du rock, juste de la mauvaise humeur. »

Au début des années 90, beaucoup de groupes qui ont frappé fort ont perdu des membres et d’autres ont pris une direction musicale différente. Le plus souvent, il était simplement temps de passer à autre chose d’autant plus que leurs fans devenaient adolescents et adultes.

Photos Getty Images/Wikimedia Commons/InternetKHole/FeelNumb

Tags: