Dans les années 1970, la ville de New York, envahie par le crime et la crasse, était un endroit dangereux où le NYPD avertissait la population de ne pas prendre le métro qui était par ailleurs couvert de graffitis. En 1974, le maire Abraham Beame avait une dette de près de 10 milliards de dollars et avait supprimé les services de police. Le NYPD a ensuite publié une brochure, Welcome to Fear City, A Survival Guide for Visitors to the City of New York. En 1975, la ville a failli faire faillite et a demandé une aide fédérale qui a été refusée. Le crime a persisté tout au long des années 80 alors que des personnes croupissaient dans des bâtiments abandonnés laissés en mauvais état par des propriétaires qui ne pouvaient pas payer d’impôts fonciers. Le crack et d’autres drogues ont envahi la ville et sont devenus une véritable épidémie. Il y avait cependant des lueurs d’espoir car Wall Street se débrouillait bien dans les années 1980 mais le crime persistait et l’affaire de viol de Central Park Jogger a déchiré la ville. Ce n’est que dans les années 1990 que la criminalité a commencé à diminuer.

Tags: