Le projet Manhattan est l’un des plus effrayant de l’histoire humaine puisque consistant à mettre au point l’arme atomique. Voici l’histoire de ce qui n’aurait du servir que le bien-être de l’humanité mais qui, comme d’habitude aux mains des militaires et des politiques, a bien failli conduire l’humanité à sa perte. Et ce n’est pas terminé…

A photograph on display at The Bradbury Science Museum shows the first atomic bomb test On July 16, 1945, at 5:29:45am, at Trinity Site in New Mexico, U.S.A. The museum is Los Alamos National Laboratory's window to the public. The Museum displays the Laboratory's current research and presents the history of the Laboratory's role in the Manhattan Project during World War II. (photograph on display in the Bradbury Science museum, photo copied by Joe Raedle)
5 juillet 1945 : Une énorme explosion a secoué la zone autour de la ville de Alamogordo dans le sud de l’État américain du Nouveau-Mexique. Ce succès avait déclenché la première explosion nucléaire dans le monde. Photo Getty Images / LANL

Manhattan Project1
Quelques semaines plus tard, les forces armées des États-Unis ont utilisé cette nouvelle arme de destruction massive dans la guerre contre le Japon. Le 6 Août 1945, la bombe atomique Little Boy détruit Hiroshima, trois jours plus tard, Fat Man en fait autant à Nagasaki. Photo Getty Images/Nagasaki Atomic Bomb Museum
11 Sep 1945, Alamagordo, New Mexico, USA --- Robert Oppenheimer and General Leslie Groves (center) examine the twisted wreckage that is all that remains of a hundred-foot tower, winch, and shack that held the first nuclear weapon. On the far right is Victor Weisskopf, of the Manhattan Project's Theoretical Division. --- Image by © CORBIS Robert Oppenheimer (heller Hut) und General Leslie Groves (rechts von Oppenheimer) untersuchten wenige Wochen nach dem Test die Überreste des Stahlturms, auf dessen hölzerner Plattform die Trinity-Bombe ruhte, bevor sie gezündet wurde. Lediglich mit Überziehern für die Schuhe schützten sich die Wissenschaftler gegen die vom Testgelände ausgehende radioaktive Strahlung.
Essai nucléaire le 16 Juillet 1945 : l’engin explosif a été installé sur un mât métallique d’environ 30 mètres de haut, qui avait disparu après l’explosion. Voici l’examen les deux responsables du Projet Manhattan. Au milieu, le général Leslie Groves, à côté avec un chapeau, le physicien allemand Robert Oppenheimer. Photo Corbis
Manhattan Project3
Oppenheimer a été consterné par la puissance destructrice de la bombe atomique. Après l’essai Trinity, at-il dit, « Maintenant, je suis devenu la Mort, le destructeur des mondes. » L’image montre la bombe atomique Fat Man sur la base américaine de Tinian, dans le Pacifique en Août 1945 avant son largage sur ​​Nagasaki. Fat Man a été nommé d’après le surpoids du général Groves, Little Boy après avoir été créé par Oppenheimer. Photo National Archives
Manhattan Project4
Le secret était la première directive durant le Projet Manhattan. Plus de 125 000 personnes travaillaient pour le projet. Travail partiel sans connaissance précise de l’objet de leur occupation jusqu’à ce que les bombes atomiques explosent sur le Japon en Août 1945. Des agents soviétiques avaient cependant déjà commencé l’espionnage. L’image non datée vient de Hanford, dans l’État de Washington, où le plutonium a été produit pour le projet Manhattan. Photo AHF
Manhattan Project5
Dans tout le pays ont émergé des sites de production pour la construction de la bombe atomique. À Oak Ridge, Tennessee, l’uranium a été enrichi. Environ 20 000 travailleurs y étaient employés. Photo picture alliance/Everett Collection
Manhattan Project6
Deux milliards de dollars est le coût du Projet Manhattan, ce qui correspond aujourd’hui à environ 26 milliards de dollars. Sur son premier jour en tant qu’organisateur de la Société, le général Leslie Groves avait acquis plus d’un millier de tonnes d’oxyde d’uranium du Congo belge. La photo provient de l’usine d’enrichissement d’uranium à Oak Ridge, Tennessee. Photo imago/United Archives
Scientists and workmen rig the world's first atomic bomb to raise it up into a 100-foot tower at the Trinity bomb test site in the desert near Alamagordo, N.M. in July 1945.  The first atomic bomb test, known as the Manhattan Project, took place on July 16. (AP Photo) Um die Trinity-Bombe zu testen, hievte man die Superwaffe mit einer Seilwinde auf die Plattform eines rund 30 Meter hohen Stahlturms. Die Detonation der Plutoniumbombe vom 16. Juli 1945 löschte alles Leben im Umkreis von einer Meile aus.
Préparatifs pour le test Trinity au Nouveau Mexique. Après l’explosion, le chef de l’expérience a été choqué par la force de destruction. « Maintenant, nous sommes tous des fils de putes », a déclaré le physicien Kenneth Bainbridge. Photo AP
Workers laying up the graphite core of the Reactor-B atomic pile. The pile was 36 feet high, measuring 28 by 36 feet. It was penetrated horizontally by 2,004 fuel tubes and vertically by channels for the vertical safety rods. Keine Weitergabe an Drittverwerter.
10 000 tonnes d’argent empruntés au Trésor. La raison, le cuivre était pendant la guerre en pénurie. Le métal précieux a été déployé enroulé sur les électroaimants et les noyaux de fer de géants qui étaient importants pour l’enrichissement de l’uranium. Les salariés soumis au fort magnétisme voyaient leurs cheveux devenir lisses. La photo montre le réacteur B à Hanford, Washington. Photo picture alliance/Everett Collection
Dr. J. Robert Oppenheimer poses in his office on Dec. 5, 1958.  (AP Photo)
Groves a choisi le physicien théorique Robert Oppenheimer, ici en 1958, à la tête des équipes de recherche pour construire la bombe atomique. Oppenheimer a été considéré comme instable. Il a été soupçonné d’avoir refilé à son tuteur une pomme empoisonnée. En outre, bon nombre des membres de sa famille étaient socialistes. Et comme un théoricien, il avait peu d’expérience pratique avec la technologie. Photo AP
Portrait of Major General Leslie R. Groves (1896 - 1970), head of the Manhattan Project to develop the atomic bomb, at his desk, 1945. (Photo by PhotoQuest/Getty Images)
General Leslie R. Groves (1896 – 1970). Photo Getty Images
09 Aug 1945, Washington, DC, USA --- Original caption: President Harry S. Truman met to discuss the future uses of atomic energy with a group of scientists and cabinet members at the White House. Together after meeting with the president are (left to right): George L. Harrison, special consultant to the secretary of war; Major General Leslie Richard Groves, in charge of the government's atomic bomb project; Dr. James Conant, chairman of the National Defense Research Committee and president of Harvard University; and Dr. Vannevar Bush, director of the Office of Scientific Research and Development and president of the Carnegie Institute of Washington, DC. Above group makes up the Interim Committee to investigate the future uses of atomic energy. --- Image by © Bettmann/CORBIS
Groves a été respecté ainsi que craint pour son efficacité impitoyable. Comme le chef de l’Autorité pour l’économie de guerre, Donald Nelson, son projet Manhattan n’était pas considéré avec la priorité souhaitée, il avait menacé Groves: « Je vais recommander au ministre de la guerre d’annuler le projet parce que M. Nelson refuse de réaliser les souhaits du Président. » Ensuite, chacun de ses besoins ont été satisfaits. Sur la photo, Groves, 2e à gauche, lors d’une réunion avec le président Harry Truman le 9 Août 1945. Photo Corbis
FILE - This Feb. 25, 1955 file photo shows a general view of the main gate to the Los Alamos National Laboratory, in New Mexico, where scientists developed and tested the first atomic weapon. A new PBS special looks into the creation of the atomic bomb in the city of Los Alamos and will feature newly-restored footage of nuclear weaponry. (AP Photo/File)
Dans le désert du Nouveau-Mexique, l’installation isolée de recherche de Los Alamos, ici en 1955. Photo AP
Manhattan Project13
En plus de la construction de la bombe nucléaire, certains chercheurs ont fantasmé à l’idée d’autres armes de destruction massive. Edward Teller a conçu la bombe à hydrogène. La photo montre l’installation d’enrichissement d’uranium à Oak Ridge au Tennessee. Photo Corbis
ca. August 1945, Washington State, USA --- One of the areas at the Hanford Engineering plant near Pasco, Wash., where nuclear weapons are produced. --- Image by © Hulton-Deutsch/Hulton-Deutsch Collection/Corbis
À ce jour, les humains et l’environnement subissent les conséquences du Projet Manhattan et de l’armement nucléaire de la guerre froide. Les installations de l’ancienne usine de plutonium de Hanford, dans l’État de Washington, sont toujours fortement contaminés. Photo Corbis
Tags: