Dans la gamme MX 5 actuelle, le moteur le plus puissant n’est pas le plus sportif, le 1.5 de 131 ch est souvent jugé plus attachant que le 2.0 de 160 ch. Il faut dire que ce dernier n’apprécie guère les hauts régimes avec sa puissance obtenue à 6 000 tr/mn. Mais Mazda vient de dévoiler le millésime 2018 de son roadster qui sera commercialisé en août et profite d’un 2.0 retravaillé. Nouveaux pistons, admission optimisée, culasse remaniée, grâce à ces modifications, la puissance grimpe à 184 ch. C’est 14 ch de mieux que le 1.4 turbo de la cousine italienne Abarth 124 Spider, construite sur la même base, alors que la marque japonaise est restée fidèle à l’atmosphérique.

Le couple augmente de 200 à 205 Nm. C’est surtout la zone rouge qui est gagnante puisque ce quatre cylindres peut maintenant atteindre 7 500 tr/mn, la puissance maximale étant obtenue dès 7 000 tr/mn. Les retouches apportées au 1.5 sont en revanche modestes avec un gain de puissance et de couple proche du néant. Quant aux autres évolutions apportées par cette MX-5 2019, elles sont assez symboliques et exigent le plus souvent un supplément, arrivée de sièges beiges et d’un toit couleur caramel, nouveau dessin de jantes 16 pouces, modernisation des aides à la conduite avec le freinage d’urgence automatique, la caméra de recul ou la reconnaissance des panneaux.

Tags: