Le tout dernier modèle McLaren ne correspond peut être pas à ce que vous attendez du constructeur britannique de supercar. Plutôt que d’être une arme axée sur la piste conçue pour les aspirants sportifs de Lewis Hamilton, c’est plutôt un moteur idéal si vous aimez jouer au golf ou aller au ski.

Ou alors le fabricant de supercar britannique pourrait nous le faire croire. Appelée McLaren GT, abréviation de Grand Tourer, c’est une voiture hautes performances avec suffisamment d’espace pour ranger vos bagages et embarrasser certaines voitures de tourisme lors d’un voyage à Ikea.

Alors qu’elle coûte environ 165 000 €, peut atteindre 100 km/h en trois secondes et une vitesse maximale de 293 km/h, sa caractéristique la plus impressionnante est qu’elle offre une capacité d’emport de 570 litres de bagages, identique à celle d’une BMW Série 5 Touring… en théorie.

Le public cible de McLaren avec la nouvelle GT est constitué des mêmes clients qui attendent actuellement une Aston Martin DB11 ou une Bentley Continental GT pour embellir leurs allées. Bien que les trois soient des croiseurs rapides et coquets, la McLaren devrait vous conduire plus rapidement au parking du club de golf et au sommet de la montagne grâce à ses incroyables performances.

La nouvelle GT est également bien mieux équipée que ses rivales britanniques pour un départ dans l’après midi ou des vacances en centre de villégiature. Comme toutes les McLaren de la gamme actuelle, il existe un compartiment de rangement avant de 150 litres qui se glisse au plancher du châssis.

Mais la pièce maîtresse est la botte secrète de 420 litres placée au dessous d’un hayon en verre à charnière arrière et non à charnière latérale comme la 570GT qui est suffisamment spacieux pour deux paires de skis de 185 cm ou un sac de bâtons et un chariot. Aussi incroyable que cela puisse paraître, tous ces aspects pratiques supplémentaires ont à peine eu un impact négatif sur la performance.

En dépit de toute une série de luxes chargés dans la cabine, la GT peut accélérer de zéro à 100 km/h en 3.1 secondes et une vitesse maximale de 293 km/h. Ces chiffres sont fournis gracieusement par un V8 de 4,0 litres à double turbocompresseur, la même unité qui propulse la supercar vedette de la gamme, la 720S.

Comme dans la 720S, le moteur est monté à mi hauteur bien qu’il ait été légèrement désaccordé pour offrir des performances qui ne réorganiseront pas vos organes internes. Il est également doté de supports de moteur moins rigides pour le connecter au châssis ce qui a permis de réduire le bruit et les vibrations et de maintenir la cabine aussi silencieuse que possible.

Cela signifie que la puissance maximale a été ramenée à 612 ch avec un couple maximal compris entre 5 500 et 6 500 tr/min. Toutefois, pour que la GT puisse offrir des randonnées longues distances aussi tranquilles que possible, 95 % du couple maximal est généré à partir de 3 000 tr/min dans la plage de régime.

La transmission à sept vitesses, transmettant de la puissance aux roues arrière, peut être adaptée aux changements de vitesses nets et réactifs en mode course et sport mais elle est également laissée dans un réglage de confort pour une navigation fluide lors de trajets interminables sur autoroute.

Comme le reste de la gamme McLaren, la GT est dotée d’une monocoque MonoCell en fibre de carbone qui la rend extrêmement légère. Elle accuse seulement 1 530 kg. Mike Flewitt, le patron de McLaren Automotive, a décrit succinctement la voiture en la révélant au monde mercredi.

« La nouvelle McLaren GT allie les niveaux de performance en compétition à la capacité de traverser les continents, enveloppées dans un corps magnifique et fidèles à la philosophie de McLaren qui consiste à concevoir des voitures ultra légères avec un avantage net en poids par rapport à leurs rivales », a t-il déclaré.

« Conçue pour la distance, elle offre le confort et l’espace attendu d’un Grand Tourer mais avec un niveau d’agilité jamais atteint auparavant. En bref, c’est une voiture qui redéfinit la notion de Grand Tourer d’une manière que seule une McLaren pourrait faire. »

Le constructeur automobile de Woking a préparé la GT à toutes les éventualités auxquelles un propriétaire pourrait être confronté lors de la conduite sur les routes publiques. Par exemple, ils lui ont laissé une garde au sol de 110 mm pour s’assurer qu’elle ne passe pas dans un nid de poule ou un dos d’âne.

Juste pour s’assurer qu’elle peut supporter les fortes pentes de parkings à plusieurs étages et les bordures épaisses, il existe un système hydraulique qui élève la suspension à 130 mm.

Les conducteurs devraient à peine détecter si le tarmac situé sous eux est de toute façon défoncé .En effet, McLaren a doté la GT de contrôle proactif de l’amortissement, une fonctionnalité qui permet de scanner la route et d’amorcer la suspension pour les gouffres en route.

Ceux qui connaissent le reste de la gamme de la firme britannique identifieront l’habitacle comme étant similaire aux 570S et 570GT. Toutefois, la McLaren GT se distingue par une paire de sièges chauffants et réglables électriquement qui, pour la première fois dans une voiture de série, peuvent être habillés au choix en cachemire.

Elle dispose également de la dernière version du système d’infodivertissement de McLaren avec un écran tactile de sept pouces contenant un système de navigation par satellite avec des informations de trafic en temps réel et les données de cartographie les plus précises disponibles.

Les commandes pour la McLaren GT sont ouvertes immédiatement, à partir de 163 000 €, bien que cela ne comporte aucun des extras optionnels coûteux. Les premières livraisons doivent arriver plus tard cette année.

Tags: