Pour que Mercedes accepte de mettre du rouge sur son précieux argent, c’est qu’il y a, justement, beaucoup d’argent en jeu. Et comme le pognon attire le pognon, c’est une firme chimique inconnue du nom de Ineos qui s’introduit sur la prise d’air de la Flèche d’argent avec un rouge foncé qui aurait été du plus bel effet s’il était plus étendu sur la carrosserie. Mais pour cela, il aurait fallut probablement raquer plus que les 24 millions d’euros par an versés. Nous vous ferons grâce du discours officiel toujours plus hypocrite quand on sait que Mercedes prévoit de supprimer 15 000 emplois et payer Lewis Hamilton 60 millions d’euros par an s’il renouvelle son contrat avec l’étoile…

Tags: