Ce musée, évidemment dédié à la prestigieuse marque italienne de supercars, retrace d’abord l’enfance d’Horacio Pagani, fondateur et dirigeant de la marque et son attrait pour les constructions de voitures, de préférence ce qui se fait de mieux en matière de supercar. Horacio Pagani a construit ses premiers modèles lorsqu’il était un enfant en les sculptant avec du bois. Ces maquettes sont présents dans le musée comme la première monoplace conçue par le designer italien, une F2 Pagani Renault. Les modèles conçus après son départ de Lamborghini où il fut formé sont également de la partie avec de nombreuses déclinaisons de la célèbre Zonda.

Cette supercar, qui a fêté ses 20 ans, a été déclinée dans plusieurs versions qui ont successivement battu le record du Nürburgring, aujourd’hui propriété de Lamborghini avec l’Aventador SVJ. Ensuite, elle fut dérivée en une voiture de course, Zonda R, dont le moteur d’origine AMG Mercedes est exposé dans le musée. La dernière production de Pagani y figure aussi, la Huayra et elle devrait être remplacée dans les années qui viennent par un modèle décliné à la fois en thermique et aussi en électrique car il faut vivre avec son temps et respecter certaines normes.

Source photos

Tags: