Vous prenez la version électrique appelée Corsa-e, vous virez la partie Duracell et vous mettez à la place les mécaniques essence et diesel de la nouvelle Peugeot 208 et hop, vous avez les nouvelles Opel Corsa thermiques.

Rien ne change pour la carrosserie à part les teintes et la trappe à carburant, forcément et l’intérieur ne bouge pas non plus. Voilà qui est fort agréable au moment d’écrire un article ! Blague à part, sous le capot, la gamme débute avec un trois cylindres 1,2 litre atmosphérique de 75 ch soit 5 ch de plus que sur la précédente génération tatouée GM avec une consommation en baisse selon Opel et heureusement. Ce moteur copule avec une boîte manuelle à cinq vitesses. Le trois cylindres 1.2 litre turbo PureTech powered by Peugeot complète l’offre essence avec 100 ou 130 ch. La version 100 ch peut être équipée d’une boîte manuelle à six rapports ou d’une automatique Aisin à huit vitesses avec palettes au volant. La Corsa de 130 ch dispose obligatoirement de cette transmission automatique. Le quatre cylindres diesel 1.5 litre de 102 ch est également prévu et ce sera le seul mazout proposé.

La Corsa F est proposée avec une configuration cosmétique sportive GS Line comprenant des boucliers spécifiques, une sortie d’échappement chromée, des sièges sport, un pédalier en aluminium, un ciel de toit noir avec inserts rouges dans l’habitacle et un mode de conduite sport. Les feux à LED adaptatifs IntelliLux en option, le régulateur de vitesse adaptatif, les caméras offrant une vue à 360° ou un système d’alerte en cas de risque de choc sur les flancs sont de la partie. La Corsa F sera lancée en Allemagne le 1er juillet prochain à partir de 13 990€. Les tarifs France ne sont pas encore connus.

Tags: