Dernier arrivé dans le giron du groupe PSA, ce qui lui a déjà fait le plus grand bien, Opel doit trouver sa place auprès de deux autres constructeurs généralistes, Peugeot et Citroën tout en partageant avec eux autant de composants que possible. Un dilemme que la marque compte résoudre en adoptant un style différent de celui des productions françaises, comme l’illustre le concept GT X Experimental. On ne retrouve en effet pas les angles saillants des dernières Peugeot ni les rondeurs et le regard sur deux étages des Citroën. On se rapproche davantage des Opel actuelles avec une sobriété certaine, une nervure sur le capot et une signature lumineuse toujours en forme d’aile. Il s’agit bien d’annoncer le style des prochains modèles qui devraient notamment opter pour un faciès similaire avec un bandeau noir englobant aussi bien la calandre que les phares.

On retrouve de nombreux points communs avec le précédent concept GT présenté en 2016. Mais la silhouette de petit coupé a cédé la place à celle d’un SUV long de 4.06 m, nettement plus tendance et le trois cylindres turbo est remplacé par un moteur électrique alimenté par une batterie lithium ion. Des caractéristiques proches de celle de la future Corsa qui sera lancée en 2020 et reprendra la plate forme CMP des futures Peugeot 208 et DS 3 Crossback. Plus inhabituel pour une étude de style, les jantes se limitent ici à 17 pouces. Pour les faire paraître plus grande, l’équipe de design a ajouté des touches de couleur aux pneumatiques.

Quant à l’habitacle, il s’épure au maximum et s’offre un accès via des portes à ouverture antagoniste, rien d’inédit pour un concept mais ces choix confirment que ce GT X Experimental n’a rien d’un modèle de série à peine déguisé. Le propos est bien ici de définir les grandes lignes des futures Opel afin de tourner définitivement la page d’une longue appartenance au groupe General Motors, ponctuée d’innombrables pertes financières.

Tags: