pet
Source eBay

Aux toilettes publiques, lâcher une bonne vieille caisse bien sonore n’est pas toujours bien vu ni entendu. Pour éviter cette situation malsaine, il existe des trucs qui permettront de ne pas vous retenir. C’est très sérieux puisque c’est une étude américaine qui le dit, les scientifiques s’intéressant de plus en plus aux flatulences, probablement à cause de l’effet de serre qu’elles causent. D’ici à ce que, en France, on nous impose une taxe carbone sur nos éjections gazeuses, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirai pas. La suite est à la suite.

Les scientifiques de l’Université de l’Indiana, aux USA, qui ont réalisé cette étude sont plein de délicatesse(s) : les femmes hétérosexuelles et les hommes homosexuels redoutent d’être entendus. Par contre, les femmes lesbiennes sont indifférentes au sujet de même que les hommes hétérosexuels. Mesdames, pour vous, ce ne sera pas une surprise, les hommes ne prendront absolument pas de pincettes quand il s’agira d’être entendu, le gros pet étant une constante drôlissime chez les mâles.

Messieurs, sachez-le, il existe des astuces pour dégazer bruyamment sans que cela ne s’entende de trop. Quand aux odeurs, ce sera pour une prochaine fois, bande de cochons. Voici quelques exemples : d’après les scientifiques, vous pouvez essayer de contrôler vos sphincters afin de ne lâcher qu’un long sifflement plutôt qu’un son de corne de brume. Autre truc, faites caca chez vous le matin, lâchez-vous, comme cela, vous n’aurez plus à le faire sous les narines des autres personnes.

Encore une astuce ? Bourrez la cuvette des cagoinces de papier Q afin d’amortir, d’une part,  la chute du cake, d’autre part, la déflagration qui ne manquera pas de suivre. Vous pouvez aussi laisser l’eau du lavabo, s’il y en a un, couler, ce n’est certes pas écologique ni économique ou encore chanter au rythme de votre bombardement en règle afin d’éviter des dégâts collatéraux et ne pas essuyer de tir-ami. Les frappes chirurgicales sont autorisées dans les toilettes, je le rappelle, du moment qu’elles visent bien le centre de la cible !

 

 

 

 

Tags: