C’est avec une année d’avance que Peugeot nous présente aujourd’hui les premiers rejetons de sa future gamme hybride, la 508 en version berline et break et le SUV 5008. 

Contrairement à leurs devancières, ces véhicules ne carburent plus au diesel mais à l’essence. C’est le bien connu quatre cylindres 1.6 turbo essence qui officie sous le capot et ces hybrides gagnent la possibilité de se recharger sur secteur et de pouvoir parcourir des distances plus importantes en mode électrique.

QLa boîte robotisée à simple embrayage est heureusement abandonnée au profit de la récente EAT8 sauf que le convertisseur de couple des versions thermiques est remplacé par un embrayage multidisques. Seul le 3008 conserve les quatre roues motrices grâce à son deuxième moteur électrique installé sur le train arrière multibras spécifique à cette variante. La 508 Hybrid reste une traction comme le futur C5 Aircross PHEV de Citroën.

Le 1.6 est moins musclé sur la 508 par rapport au 5008 avec 180 ch au lieu de 200 ch tandis que la batterie lithium ion se limite à 11.8 kWh au lieu de 13.2 kWh. La puissance s’établit à 225 ch, le 3008 GT Hybrid 4 montant 300 ch, qui lui permettraient d’accomplir un 0 à 100 km/h en 6.5 secondes, une jolie valeur.

L’autonomie en mode électrique de cette 508 Hybrid est également réduite avec 40 km sur le cycle WLTP au lieu de 50 km. Cependant, le temps de recharge sera un peu plus rapide et le volume de coffre identique à celui des versions thermiques alors que le 3008 devrait perdre quelques dm3 en volume mais rien de dramatique quand même.

Tags: