Avec ses 500 ch et son look spectaculaire, le concept 308 R Hybrid avait beaucoup fait parler de lui. Peugeot avait laissé entendre qu’il pourrait être produit. Le projet semblait ensuite avoir été enterré mais il ressurgit aujourd’hui sous une nouvelle carrosserie. La marque dévoile une étude d’hybride musclée baptisée 508 Peugeot Sport Engineering. Actualité oblige, c’est la dernière familiale du Lion qui sert de base. Avec un look virilisé de manière discrète, flaps de part et d’autre du bouclier, petites lames verticales dans la calandre, diffuseur, jantes noires de 20 pouces sans oublier quelques touches de couleur jaune.

La fiche technique est un peu plus vague puisque la puissance précise n’est plus annoncée. Le 1.6 turbo essence de 200 ch associé à un moteur électrique de 110 ch devant et un deuxième bloc électrique de 200 ch derrière devrait procurer à cette 508 PSE des performances dignes d’une voiture thermique de 400 ch. Le 0 à 100 km/h ne réclamerait que 4.3 s, le 1000 m départ arrêté 23.2 s et le couple de 500 Nm permettrait de passer de 80 à 120 km/h en 2.5 s à peine. Tout cela avec des émissions de CO2 contenues à 49 g/km grâce à un cycle WLTP toujours très favorable aux hybrides rechargeables et donc peu réaliste. C’était bien la peine de tout changer à ce sujet.

Assiette abaissée, voies élargies de 24 mm devant et de 12 mm derrière, grands disques de frein de 380 mm de diamètre à l’avant, le châssis de cette étude profite également des bons soins de Peugeot Sport. Mais contrairement à la 308 R Hybrid, cette 508 Peugeot Sport Engineering devrait bien connaître les joies de la production en série sous une forme un peu plus sage en 2020. Elle sera fin 2019 par une 508 Hybrid plus raisonnable qui recevra la même batterie lithium-ion de 11.8 kw/h et se contentera d’un 1.6 turbo de 180 ch et d’un seul moteur électrique. La puissance totale se limitera à 225 ch tandis que les quatre roues motrices du concept seront réservées au SUV 3008 dans un premier temps.

Tags: