La berline 508 de nouvelle génération est à peine dévoilée et pas encore commercialisée que le break s’annonce déjà. Disposant de la même face avant et de la même planche de bord que la 5 portes, ce break conserve une caractéristique issue de la berline et rare sur ce type de carrosserie, des portières sans encadrement. Une solution élégante mais coûteuse en terme de poids car il faut rigidifier la coque par d’autres moyens.

Plus bas que sa devancière de 6 cm, le break 508 SW 2018 est aussi plus court de 5 cm avec ses 4.78 mètres, soit seulement  3 cm de plus que la berline. Sous tablette, Peugeot annonce un volume de coffre de 533 dm3 alors que l’ancien modèle annonçait 660 dm3. Le volume régresse mais ce n’est pas étonnant vu que la priorité a été donnée au style, chose que font les concurrentes de la 508. En revanche, pour compenser, Peugeot a soigné les aspects pratiques. Il est possible de rabattre les dossiers arrière et d’avancer l’assise de la banquette d’un seul geste pour obtenir un plancher plat tandis que des rails et/ou un filet permettent de compartimenter l’espace.

Le hayon dispose d’une ouverture motorisée qui peut être actionnée d’un simple mouvement du pied sous le bouclier arrière. La planche de bord est commune avec la berline, ce qui est logique. Peugeot promet un bel agrément de conduite, favorisé par un poids annoncé en baisse de 70 kg par rapport à la précédente génération. Les moteurs de cette 508 SW sont sans surprise identiques à ceux de la berline. La variante hybride rechargeable étant attendue en fin d’année 2019, la gamme se compose des 1.6 PureTech 180 et 225 ch en essence accompagnés par le 1.5 BlueHDi 130 et le 2.0 BlueHDi 160 en diesel.

Tags: